Vous recherchez une actualité
Actualités

HÉMORRAGIE du POST-PARTUM : De l’efficacité du tamponnement utérin

Actualité publiée il y a 5 mois 2 semaines 5 jours
American Journal of Obstetrics & Gynecology
Plus de 800 femmes dans le monde meurent chaque jour de causes évitables liées à la grossesse et à l'accouchement

Cette équipe du Massachusetts General Hospital réaffirme, avec cette étude, l’efficacité de la technique du tamponnement utérin par ballon dans près de 86% pour prévenir les décès maternels liés aux hémorragies du post-partum. Des données vitales, présentées dans l’American Journal of Obstetrics & Gynecology : selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), plus de 800 femmes dans le monde meurent chaque jour de causes évitables liées à la grossesse et à l'accouchement. Et la première cause de ces décès est l'hémorragie du post-partum qui représente 27 % de ces décès maternels.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

Les interventions permettant d’arrêter l’hémorragie comprennent l'hystérectomie d'urgence, une technique de suture particulière, et la ligature ou l'embolisation de l'artère utérine. Cependant ces interventions nécessitent une formation approfondie des médecins et un équipement de haute technologie auquel tous les hôpitaux n’ont pas toujours accès.

Le tamponnement utérin par ballon efficace dans 85,9% des cas

La technique du tamponnement utérin par ballon, pratiquée depuis le début des années 80, apparaît ici comme une alternative simple et peu coûteuse : l’intervention consiste à insérer à l’aide d’un cathéter un ballon et gonflé d'eau à travers le col de l'utérus, qui va remplir la cavité utérine et arrêter l'hémorragie. L’efficacité de la technique a néanmoins été discutée par 2 études récentes, publiées en 2013 et 2019. Cette très large méta-analyse, complétée par des expertises indépendantes, « réhabilite » l’intervention, résume l’auteur principal, le Dr Thomas Burke, directeur du Global Health Innovation Lab du service des urgences du Massachusetts General Hospital et professeur à la Harvard Medical School.

 

La nouvelle approche de recherche se veut extrêmement rigoureuse : après revue de la littérature, la méta-analyse de 91 essais contrôlés randomisés, d'études non randomisées et d’études de cas aboutit finalement à un taux d’efficacité de l’intervention de 85,9%.

 

L’importance des bonnes pratiques, au-delà du dispositif : « Les réserves documentées dans les 2 précédents essais concernaient la mise en œuvre de la technique et non la technique elle-même. Il ne fait aucun doute que le dispositif fonctionne bien. Mais sauver une vie est beaucoup plus complexe que de simplement poser ce dispositif. Nous devons également préciser les bonnes pratiques d’utilisation, au sein du système de santé pour des soins de qualité ».

 

« le tamponnement utérin par ballon a sauvé de nombreuses vies dans le monde, cependant, il existe encore des pays où une femme sur 6 perd la vie au cours ou à la fin de sa grossesse et en 2020, cela ne devrait plus jamais arriver ».

Autres actualités sur le même thème