Vous recherchez une actualité
Actualités

HORLOGE BIOLOGIQUE: Comment elle stimule la soif avant de dormir

Actualité publiée il y a 2 années 11 mois 1 semaine
Nature

C’est l’explication d’un geste du quotidien, la consommation d’un verre d’eau avant de s’endormir. Sous l’action de notre horloge biologique, et d'une hormone, la vospressine, les « neurones de la soif » s’activent, nous explique cette étude de l’Université McGill, présentée dans la revue Nature.

En découvrant et décryptant le processus moléculaire sous-jacent, cette équipe canadienne, apporte un premier aperçu de la façon dont l'horloge régule une fonction physiologique en particulier. Ces travaux menés chez la souris indiquent également une cible, des récepteurs impliqués dans les différents problèmes physiologiques favorisés par un dérèglement de l'horloge interne, lié au travail posté ou au décalage horaire, par exemple.


Les rongeurs -un peu comme les humains- montrent une forte augmentation de la consommation d'eau au cours des deux heures qui précèdent le sommeil. Un mécanisme probablement « évolutif » visant à préserver l'hydratation. Lorsque les chercheurs restreignent l'accès à l'eau à des souris juste avant la période de sommeil, cela entraîne une déshydratation importante vers la fin du cycle de sommeil. L'augmentation de la consommation d'eau avant de dormir est donc bien une mesure préventive qui protège contre la déshydratation.

Derrière le réflexe, un mécanisme identifié : on sait déjà que le cerveau comporte des « sortes » de capteurs d'hydratation dont des neurones de la soif. Les auteurs se sont donc interrogés sur la communication entre cette zone du cerveau qui régule les cycles circadiens ou horloge biologique et ces neurones de la soif. La réponse réside dans la vasopressine, un neuropeptide produit par le SCN. Les scientifiques montrent en effet, par fluorescence (optogénétique), que sous l'effet de l'horloge, un afflux de vasopressine vient stimuler les neurones de la soif.

Ces travaux contribuent ainsi à expliquer pourquoi nous éprouvons une sensation de soif au moment du coucher. C'est aussi une illustration de la manière dont notre horloge commande une fonction physiologique et un comportement.

NB : La vasopressine est déjà principe actif de médicaments antidiurétiques.

Autres actualités sur le même thème