Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

HUILE de SANTAL : Efficace contre le cancer de la prostate ?

Actualité publiée il y a 1 mois 3 semaines 4 jours
Phytomedicine Plus
Chez la souris, cette étude confirme en effet que ce composé naturel diminue l'incidence des tumeurs de la prostate, sans effets secondaires notables (Visuel adobe Stock 728871165).

Un extrait de l'huile de bois de santal pourrait contribuer à prévenir le développement du cancer de la prostate ? La démonstration, effectuée par une équipe de pharmacologues de la Florida Atlantic University (FAU), chez la souris, confirme en effet que ce composé naturel diminue l'incidence des tumeurs de la prostate, sans effets secondaires notables.

 

Extraite du cœur des arbres de bois de santal (santalum album tree), l'huile de bois de santal est utilisée depuis de nombreux siècles par plusieurs cultures à travers le monde dans la conception de parfums, savons, encens et bougies. Cette huile essentielle est également utilisée dans l’industrie alimentaire et dans différents produits cosmétiques.

 

L’auteur principal, Ajay Bommareddy, professeur agrégé de pharmacologie à la FAU, rappelle que cette huile naturelle est déjà connue pour ses bienfaits pour la santé et ses applications médicinales antibactériennes et anticancéreuses. En cause, ses constituants phytochimiques : en plus de ses esters, acides libres, aldéhydes, cétones et du santénone, l'huile de bois de santal contient du santalol -soit, en quantités équivalentes de l'alpha et du bêta-santalol.

 

De précédentes recherches avaient déjà suggéré cette efficacité de l’alpha-santalol à ralentir la croissance et induire la mort cellulaire apoptotique, in vitro, sur des lignées de cellules cancéreuses humaines de la prostate.

L'alpha-santalol comme agent chimio-préventif et antitumoral  ?

L’étude est cependant la première à documenter in vivo ces propriétés chimio-préventives, précisément contre le cancer de la prostate et sur un modèle de souris transgénique. Ces travaux révèlent que :

 

  • l'administration d'alpha-santalol réduit l'incidence des tumeurs de la prostate en diminuant la prolifération cellulaire et en induisant l'apoptose ;
  • sans entraîner d'effets secondaires notables, comme la perte de poids par exemple ;
  • chez les souris modèles de cancer, mais traitées à l'alpha-santalol la surface occupée par les tissus sains atteint 53 % vs 12 % chez les souris témoins ;
  • l’administration d’alpha-santalol permet donc de protéger les tissus normaux et retarde la progression de la maladie précancéreuse vers un carcinome ;
  • seulement 11 % des souris traitées ont développé des tumeurs agressives de la prostate, alors que c‘est le cas de plus de la moitié des modèles non traités ;
  • le poids moyen de la prostate des souris traitées est inférieur de 52,9 % à celui des souris témoins.

 

« Si des études sur les cellules avaient déjà apporté d'importantes informations sur les mécanismes en jeu, les études in vivo restent essentielles pour développer de nouveaux agents chimio-préventifs à usage clinique. Ici, nous devrons déterminer si l'alpha-santalol offre une protection contre le cancer de la prostate, chez l’Homme ».

 

Alors que le cancer de la prostate est toujours la deuxième cause de décès par cancer chez les hommes, que les traitements actuels du cancer de la prostate qui comprennent l'ablation androgénique, la chimiothérapie, la radiothérapie et la prostatectomie radicale, sont inefficaces contre les cancers avancés, il est essentiel d'identifier de nouveaux agents capables de cibler sélectivement les cellules cancéreuses et de retarder l'apparition et la progression de ce cancer de la prostate.

 

Ces résultats sont donc précieux et prometteurs, cependant  il reste à explorer l’efficacité et l’innocuité de l'alpha-santalol comme agent chimio-préventif et antitumoral chez l’Homme.

Plus sur le Blog Cancer

Autres actualités sur le même thème