Vous recherchez une actualité
Actualités

INCONTINENCE : 10 heures de sédentarité c’est 15% de risque en plus

Actualité publiée il y a 10 mois 3 semaines 5 jours
BJU International
En cas d’insuffisance d’activité physique, de sédentarité et/ou de station assise prolongée, le risque d'incontinence est accru

Cette équipe coréenne montre clairement une incidence accrue des symptômes urinaires chez les hommes, dont d’incontinence, en cas d’insuffisance d’activité physique, de sédentarité et/ou de station assise prolongée. Les résultats, présentés dans le British Journal of Urology International apportent une raison supplémentaire de bouger plus durant la journée et de respecter les directives de pratique de l'exercice physique.

 

Le tractus urinaire comprend les reins, la vessie, les uretères et l'urètre. Cette étude a porté précisément sur les symptômes de type incontinence et troubles de la miction, chez les hommes.

 

Cette étude internationale a suivi, durant plus de 2 ans, 69.795 hommes d'âge moyen, exempts de tout trouble urinaire, a examiné l'association entre le temps passé assis et le niveau d'activité physique, et l'incidence des symptômes urinaires. Le niveau d'activité physique et le temps passé en position assise ont été évalués à l'aide d’une échelle internationale sur l'activité physique. Les symptômes urinaires sur la base d’un score >8, au test International Prostate Symptom Score (IPSS). L’analyse constate que :

  • 9.217 participants ont développé ces symptômes, avec un taux d'incidence estimé à 39/1.000 années-personnes ;
  • un faible niveau d'activité physique et un temps prolongé en position assise s’avèrent associés de façon indépendante à l'incidence de ces symptômes urinaires (incontinence, troubles de la miction) ;
  • une sédentarité de 5 à 9 heures par jour, vs < 5 heures, est associée à une augmentation de 8% de l’incidence de ces symptômes ;
  • une sédentarité >10 heures par jour vs < 5 heures est associée à une augmentation de 15% du risque de symptômes urinaires.

 

 

Station assise prolongée et faibles niveaux d'activité physique sont ainsi associés au développement de troubles de la miction et de la continence chez les hommes d'âge moyen. Ce résultat confirme ainsi l'importance de réduire ces temps de sédentarité et de promouvoir l'activité physique pour maintenir une bonne continence avec l’âge.


Interstitiel escarre

Autres actualités sur le même thème

Pages


Interstitiel escarre