Vous recherchez une actualité
Actualités

INNOVATION: Refroidir la peau, plutôt que son environnement

Actualité publiée il y a 4 années 1 mois 3 semaines
Science

Ce matériau plastique qui refroidit la peau, peu coûteux à produire, conçu par des chercheurs de Stanford, pourrait devenir un matériau de base courant, utilisé pour fabriquer des vêtements capables de « refroidir » l'utilisateur, plutôt que sa maison, son bureau ou son environnement de vie. C’est donc aussi un nouveau moyen d’économiser de l'énergie. Un « tissu de refroidissement », présenté dans la revue Science, développé à partir d’une simple feuille de polyéthylène modifiée par quelques traitements chimiques, qui pourrait contribuer à terme à de nombreuses applications.

Yi Cui, professeur agrégé de science des matériaux et d'ingénierie à Stanford explique que son invention permet au corps de se décharger de la chaleur de 2 manières qui, globalement, aboutissent à une baisse de température de plus de 15 degrés C par rapport au port de vêtements en coton.


· Le matériau se refroidit en laissant la transpiration s'évaporer à travers- comme de nombreux autres tissus ou matériaux,

· mais aussi en permettant à la chaleur du corps de passer à travers le tissu en matière plastique sous forme de rayonnement infrarouge : tous les objets, y compris notre corps, émettent de la chaleur sous forme de rayonnement infrarouge, une longueur d'onde de lumière invisible. C'est ce même rayonnement thermique qui sort de notre corps qui permet aux lunettes de vision nocturne de nous repérer.

40 à 60% de la chaleur de notre corps est dissipée sous forme de rayonnement infrarouge, par exemple lorsque nous sommes assis dans un bureau », explique l'un des co-auteurs, professeur de génie électrique spécialisé dans la photonique (étude de la lumière visible et invisible). "Mais jusqu'à présent, très peu de recherche a porté sur le rayonnement thermique des textiles ». Nanotechnologie, photonique et chimie sont ici au menu de cette équipe pour aboutir au développement de ce polyéthylène, une sorte de plastique collant clair qui peut être utilisé comme une pellicule et répond à 3 critères de base pour fabriquer un tissu de refroidissement (minceur, résistance et refroidissement).

Les chercheurs obtiennent avec ce nouveau matériau une baisse de température moyenne de 10° C ce qui suggère qu'une personne habillée avec ce nouveau matériau pourrait se sentir moins encline à mettre en route le climatiseur.

Les chercheurs poursuivent leurs travaux sur plusieurs axes, le travail des couleurs, des textures et des caractéristiques de leur tissu refroidissant. L'idée étant de pouvoir ensuite produire « d'énormes volumes à moindre coût ».

Source: Science Sept, 2016 DOI: 10.1126/science.aaf5471 Radiative human body cooling by nanoporous polyethylene textile

Autres actualités sur le même thème