Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

INSUFFISANCE RÉNALE : L’uromoduline pour détecter le risque

Actualité publiée il y a 2 mois 3 semaines 5 jours
AJKD
Les taux d'uromoduline sont un excellent biomarqueur du risque d'insuffisance rénale (Visuel Adobe Stock 51353168)

Les taux d'uromoduline sont un excellent biomarqueur du risque d'insuffisance rénale, conclut cette équipe de l’Université de Californie San Francisco. La recherche, publiée dans l'American Journal of Kidney Diseases (AJKD), révèle ainsi que les participants qui présentent de faibles niveaux d'uromoduline sont plus susceptibles de développer une insuffisance rénale terminale, même après prise en compte des mesures rénales de base.

 

Les précédentes études sur l'uromoduline,

la protéine la plus abondante dans l'urine,

et sur les maladies rénales s’étaient jusque-là concentrées sur les taux d'uromoduline urinaire.

 

La nouvelle étude évalue les associations entre les taux sériques d'uromoduline et le risque d'insuffisance rénale terminale et de mortalité sur une cohorte d'adultes afro-américains souffrant d'hypertension et d'insuffisance rénale chronique. L’analyse révèle que :

 

  • des niveaux d'uromoduline inférieurs au départ sont associés à un risque plus élevé d’insuffisance rénale terminale ;
  • les participants qui connaissent des baisses annuelles plus prononcées d’uromoduline encourent également un risque accru d'insuffisance rénale ;
  • ni la valeur initiale ni la variation annuelle de l'uromoduline ne sont associées à la mortalité.

 

Des résultats vitaux, alors que les niveaux d'uromoduline peuvent être régulés par les traitements conventionnels, tels que le contrôle intensif de la pression artérielle et le traitement par ramipril (inhibiteur de l'enzyme de conversion).

En conclusion,

l'uromoduline sérique est réaffirmée comme un biomarqueur prometteur de la santé rénale.

Plus sur le Blog Diagnostic

Autres actualités sur le même thème