Actualités

La CHIRURGIE BARIATRIQUE réduit aussi le risque de cancer

Actualité publiée il y a 5 mois 4 semaines 15 heures
JAMA
La perte de poids, « même » lorsqu’elle est obtenue grâce à la chirurgie bariatrique s’avère en effet associée à un risque réduit de 32 % de cancer et à un risque réduit de 48 % de décès du cancer (Visuel Fotolia)

Aux nombreux avantages de la chirurgie bariatrique, métaboliques, cardiovasculaires et de qualité de vie, pour les patients souffrant d’obésité, il est possible d’ajouter la réduction du risque de cancer, selon les conclusions de l’étude Splendid, menée par une équipe de cliniciens de Cleveland, sur le lien entre l'obésité et le cancer. La perte de poids, « même » lorsqu’elle est obtenue grâce à la chirurgie bariatrique s’avère en effet associée à un risque réduit de 32 % de cancer et à un risque réduit de 48 % de décès du cancer. Des conclusions publiées dans le JAMA, qui rappellent aussi que l’obésité augmente le risque de développer 13 types de cancer qui représentent 40 % de tous les cas diagnostiqués chaque année.

 

L’auteur principal, le Dr Ali Aminian, directeur du Bariatric & Metabolic Institute de la Cleveland Clinic est un partisan de la chirurgie bariatrique qu’il décrit comme « le traitement actuellement le plus efficace contre l'obésité morbide ». Cette intervention permet une perte de 20 à 40 % du poids corporel, perte qui peut être maintenue pendant des dizaines d’années. Et il semble bien que tous les avantages de la perte de poids subsistent, même si celle-ci est obtenue par chirurgie.

Plus la perte de poids importante, plus le risque de cancer est réduit.

L’étude SPLENDID (Surgical Procedures and Long-term Effectiveness in Neoplastic Disease Incidence and Death) suit une cohorte appariée de plus de 30.000 patients suivis à la Cleveland Clinic, dont un groupe de 5.053 patients adultes obèses ayant subi une chirurgie bariatrique entre 2004 et 2017 appariés à un groupe témoin de 25.265 patients obèses, mais qui n'ont pas subi de chirurgie de l’obésité. Le suivi, sur 10 ans, montre que :

 

  • 2,9 % des patients du groupe chirurgie bariatrique vs 4,9 % des patients du groupe témoin ont développé un cancer associé à l'obésité, de l’un des 13 types de cancers associés à l'obésité ( dont cancer de l'endomètre, cancer du sein post-ménopausique, cancer colorectal, du foie, du pancréas, des ovaires et de la thyroïde) ;
  • 0,8 % des patients du groupe chirurgie vs 1,4 % des patients du groupe témoin sont décédés d'un cancer ;
  • la chirurgie bariatrique est ainsi associée à une diminution de 48 % du risque de décès par cancer.

 

Des avantages observés chez un large éventail de patients, quel que soit le sexe, l’âge ou le niveau de revenus, et de la même manière après un pontage qu’un manchon gastrique.

 

« L'obésité est la deuxième cause évitable de cancer après le tabac, la perte de poids, y compris chirurgicale, permet de réduire le risque de cancer et la mortalité associée ».

L'étude SPLENDID ajoute ainsi à la preuve non seulement du lien entre l'obésité et le cancer mais aussi du lien entre perte de poids et la prévention des cancers.

 

« Des recherches supplémentaires vont être menées pour mieux comprendre les mécanismes sous-jacents responsables de la réduction du risque de cancer avec la chirurgie bariatrique ».

Autres actualités sur le même thème