Vous recherchez une actualité
Actualités

L’ALLAITEMENT MATERNEL prépare la santé osseuse de l'enfant

Actualité publiée il y a 10 mois 8 heures 30 min
Journal of Bone and Mineral Research
L'allaitement maternel est associé à un risque réduit de fracture osseuse à l’âge adulte (Visuel Fotolia)

Certains facteurs au cours du développement fœtal et au tout début de la vie peuvent avoir des effets sur la santé osseuse à l'âge adulte. C’est particulièrement le cas de l’allaitement maternel, souligne cette équipe de l'Université de Tasmanie (Australie) qui ajoute un bénéfice de plus associé au lait maternel pour la santé à vie de l’Enfant. L’étude, présentée dans le Journal of Bone and Mineral Research révèle que l'allaitement maternel est associé à un risque réduit de fracture osseuse chez l'enfant, à l’âge adulte.

 

Autre facteur maternel, autre résultat de l’étude : le tabagisme chez la mère est quant à lui associé à un risque plus élevé de fractures des membres supérieurs.

La santé des os se prépare même in utero

L’étude a suivi 201 participants de la petite enfance à l’âge de 25 ans et regardé en particulier, les effets de l'allaitement au sein et du tabagisme sur la santé osseuse, chez les jeunes adultes.

  • Aucun effet sur la santé osseuse, lié au poids de naissance n'est observé ; ainsi, les associations entre poids de naissance et mesures osseuses ne persistent pas avec la prise de poids progressive depuis la naissance,
  • en revanche, l’étude constate que l'allaitement maternel à la naissance et le tabagisme maternel pendant la grossesse ont des effets sur les différentes mesures osseuses ;
  • ainsi, l’allaitement maternel est positivement associé à l’âge de 25 ans, à la densité osseuse de la hanche et du corps total, à la DMO volumétrique totale, à l'épaisseur de l’os cortical et trabéculaire et à d’autres mesures de la santé osseuse… en particulier chez les participants nés prématurément ;
  • en revanche, le tabagisme maternel est négativement associé à la santé osseuse de l’enfant, plus tard dans la vie, mais en cas de naissance à terme ;
  • d’autres facteurs, dont le sexe, le poids et la taille à la petite enfance, l’apport en légumes et en fruits et l'apport en calcium à 25 ans sont pris en compte comme facteurs majeurs de la santé osseuse et source de confusion possible ;

 

Globalement, l'allaitement maternel est associé à un risque plus faible de fracture des membres inférieurs et le tabagisme maternel à un risque accru de fracture des membres supérieurs. En conclusion, l'allaitement maternel et le tabagisme maternel peuvent avoir des effets sur le pic de la microarchitecture osseuse alors que l'association avec le poids à la naissance est contrecarrée par la croissance ultérieure.

 

L’étude conforte ainsi l’idée que la santé des os se dessine in utero et dès la petite enfance, ce qui suggère que la prévention de l'ostéoporose devrait commencer le plus tôt possible, in utero, si possible.

Autres actualités sur le même thème