Vous recherchez une actualité
Actualités

Le CANNABIS passif, ça existe aussi

Actualité publiée il y a 8 mois 4 semaines 6 heures
ACAAI 2018 Scientific Session
La fumée secondaire du cannabis, provoque aussi, comme le tabagisme passif, des symptômes d'asthme chez l'enfant allergique

La fumée secondaire du cannabis, provoque aussi, comme le tabagisme passif, des symptômes d'asthme chez l'enfant allergique, relève cette étude présentée au Sessions scientifiques de l’American College of Allergy, Asthma, and Immunology. Une mise en garde judicieuse, et en amont des Etats-Unis avec la tendance de libéralisation du cannabis mais aussi une solution : avec le retrait du cannabis de la maison, les symptômes d’asthme s'effacent.

 

Il est bien établi que la fumée secondaire des cigarettes constitue un risque pour toute personne souffrant d'asthme. Cette étude montre qu'il est possible pour les enfants et les adultes souffrant d’asthme non contrôlé de voir leurs symptômes s'aggraver en raison d’une allergie et de l'exposition à la fumée du cannabis.

 

L’exemple est donné par les auteurs : un garçon de 6 ans souffrant d'asthme sévère dont les parents fumaient régulièrement du cannabis à la maison. Même si les parents n’en consommaient pas dans la même pièce que l’enfant, celui-ci était exposé à des traces de fumée et de végétal. Les médecins ne comprenaient pas pourquoi son asthme était aussi sévère et ne répondait pas aux traitements. Après le retrait du cannabis de la maison, son asthme s'est amélioré.

 

Une allergie distincte de « l’allergie » au tabagisme passif : la fumée de tabac aggrave l’asthme en irritant les poumons de manière non allergique, alors que la fumée du cannabis entraîne une réponse allergique.

 

Toute personne consommant du cannabis devrait donc faire attention à ses proches, et en particulier ses enfants, car leur exposition peut entrainer ou aggraver les symptômes d’asthme non contrôlés.

Autres actualités sur le même thème