Vous recherchez une actualité
Actualités

Le CANNABIS pour traiter la… toxicomanie?

Actualité publiée il y a 2 années 8 mois 1 jour
Clinical Psychology Review

Le concept peut paraître surprenant, cependant, il est bien suggéré par cette étude en santé mentale de l’Université de la Colombie-Britannique (Canada) : le cannabis pourrait aider certains patients avec des problèmes d’alcool ou de dépendance aux opioïdes. Qualifié ici de « produit de sortie » ou de sevrage, le cannabis se montre, dans cet examen systématique de la littérature, capable de favoriser la réduction de l’usage de substances beaucoup plus nocives.

Cet examen systématique des études portant sur l'usage médical du cannabis et la santé mentale confirme que le cannabis peut contribuer à réduire les symptômes de la dépression, du syndrome de stress post-traumatique (SSPT) et de l'anxiété sociale. L'examen montre tout de même quelques réserves : le cannabis pourrait ne pas être recommandé chez les patients atteints de trouble bipolaire ou de troubles psychotiques.


C'est donc un nouvel examen sur les effets possibles du cannabis à des fins thérapeutiques, en particulier en santé mentale qui nous est proposé. Les chercheurs canadiens ont identifié une soixantaine d'études sur l'utilisation du cannabis et la santé mentale. Leur analyse des résultats souligne l'importance des troubles de la santé mentale parmi les indications thérapeutiques, mais aussi la grande pénurie de données probantes en particulier en comparaison des autres thérapies possibles.

A défaut d'évaluer précisément son efficacité, les données indiquent que l'usage du cannabis médical en santé mentale n'augmente pas le risque de préjudice pour soi-même ou pour autrui. Les déficits parfois constatés sur les capacités cognitives, en particulier sur la mémoire de court terme apparaissent totalement réversibles chez l'adulte. Les principales conclusions de cette analyse sont les suivantes :

· Les troubles de santé mentale sont la première indication d'usage cannabis médical.

· Le cannabis apparaît prometteur pour le traitement du SSPT et des troubles liés à l'usage de substances.

· La consommation de cannabis peut influencer les capacités cognitives, notamment la mémoire.

· L'usage de cannabis n'apparaît pas associé à un risque accru de nuire à soi-même ou à autrui.

Cependant, plus de recherche semble nécessaire pour mieux caractériser l'impact du cannabis médical sur la santé mentale. « Des preuves limitées mais valables », commentent les auteurs, qui souhaitent les professionnels à dépasser la stigmatisation pour mieux comprendre les risques et les avantages du cannabis médical.

Autres actualités sur le même thème