Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

Le PEAU à PEAU optimise les compétences sociales des bébés

Actualité publiée il y a 3 mois 1 semaine 2 jours
JAMA Network Open
Le peau à peau est également propice au développement des compétences sociales des bébés prématurés (Visuel Adobe Stock 145966895)

Les bénéfices de ce contact corporel précoce, peau à peau, entre la mère -ou le père- et son enfant sont largement documentés. Cette équipe de pédiatres de l’Institut Karolinska (Suède) montre que ce protocole est également propice au développement des compétences sociales des bébés prématurés. L’étude, publiée dans le JAMA Network Open ajoute ainsi aux preuves non seulement de l’innocuité de la pratique et ses avantages physiques déjà connus dont la stabilisation cardiorespiratoire et le maintien de la température du nouveau-né.

 

Le contact peau à peau entre le parent et l'enfant, y compris le père, pendant les premières heures qui suivent une naissance très prématurée contribue à développer les compétences sociales de l'enfant, révèle ainsi l’étude IPISTOSS (Immediate parent-infant skin-to-skin study).

 

L’étude a suivi 91 bébés prématurés nés entre 28 et 33 semaines de grossesse, répartis pour recevoir soit des soins standards en couveuse, soit un contact peau à peau immédiat avec l’un des parents. 4 mois après la naissance, l'interaction sociale entre la mère et le nourrisson a été filmée et évaluée par 2 psychologues, à l’aide de l’échelle PCERA (Parent-Child Early Relational Assessment). L’analyse constate que :

 

  • le contact peau à peau immédiat est confirmé comme sans danger pour les bébés ;

  • le contact peau à peau immédiat est bénéfique pour leur stabilisation cardiorespiratoire et le maintien de leur température ;
  • les bébés du groupe peau à peau présentent un meilleur développement de leurs compétences sociales : ces nourrissons obtiennent des résultats significativement meilleurs sur une sous-échelle mesurant les compétences sociales. Sur une échelle en 5 points, leur score moyen est proche de 4 vs 3 pour les bébés prématurés « témoins ».

 

« Ce qui est nouveau dans notre étude, c'est que nous avons également incité les pères à avoir ce contact peau à peau immédiatement après la naissance »,

relève l’auteur principal, Wibke Jonas, sage-femme, maître de conférences et professeur agrégé au département de la santé des femmes et des enfants du Karolinska Institutet, qui souhaite sensibiliser les pères à cette pratique du peau à peau.

 

La pratique apporte ainsi une précieuse réponse aux problèmes de développement fréquents rencontrés par les enfants nés prématurément. Et même si les soins prodigués aux prématurés ont parcouru un long chemin et fait d’immenses progrès, ils peuvent encore être améliorés, estiment les chercheurs.

« Une intervention relativement simple comme le contact peau à peau permet de stimuler les interactions ultérieures et donc le développement du nourrisson ».

 

L'équipe de recherche va suivre le développement de ces nourrissons jusqu’aux âges de 12 et 24 mois.

Plus sur le Blog Pédiatrie

Autres actualités sur le même thème