Vous recherchez une actualité
Actualités

LEUCÉMIE INFANTILE : Une conséquence extrême de l’hypothèse de l’hygiène ?

Actualité publiée il y a 1 année 6 mois 3 semaines
Nature Reviews
Trop préserver les nouveau-nés des allergènes ou pathogènes peut renforcer leur risque d'allergies, plus tard dans la vie

Nouveau retour « en force » à l’hypothèse de l'hygiène, qui consiste à trop préserver les nouveau-nés des allergènes ou pathogènes, ce qui peut renforcer leur risque d'allergies, plus tard dans la vie. Mais ici, il ne s’agit plus d’allergie, mais de leucémie, avec cette analyse d’un expert de la leucémie infantile, du The Institute of Cancer Research, London (UK). Sa position, documentée dans les Nature Reviews La soutient que certains cas de leucémie infantile sont évitables et probablement causés par un excès d’hygiène.  

 

Et, précisément, l’auteur décrit un processus de pathogenèse pour la forme la plus courante de leucémie infantile la leucémie aiguë lymphoblastique en 3 étapes :

  1. L’existence chez l’enfant d’une mutation génétique de susceptibilité (qui se produit lorsque l'enfant est encore dans l'utérus) ;
  2. cette exposition considérablement réduite à l'infection au cours des premières années de la vie, ce qui entrave le bon développement du système immunitaire (hypothèse de l’hygiène) ;
  3. une infection spécifique qui, avec la présence des deux précédents facteurs, déclenche d'autres changements génétiques qui conduisent à cette forme de leucémie.

 

La leucémie est un cancer des cellules sanguines. La leucémie lymphoblastique aiguë est un cancer qui affecte les globules blancs ou lymphocytes qui combattent l'infection. Cette forme de leucémie est considérée comme « aiguë » en raison de son développement extrêmement rapide. Les lymphocytes non opérationnels se développent et se multiplient très rapidement, s'accumulent dans le sang entraînant ainsi un grand nombre de ces cellules anormales, et l’impossibilité pour l’organisme de produire suffisamment de globules blancs, de globules rouges et de plaquettes fonctionnels.

Jusqu'à présent, le principal facteur de risque de leucémie lymphoblastique aiguë invoqué est l'exposition à des niveaux élevés de rayonnement, tels que ceux liés à une explosion nucléaire. D’autres facteurs environnementaux sont également évoqués mais avec des preuves contradictoires.

 

Des associations documentées entre leucémie et excès d’hygiène : l'auteur principal reprend le processus de développement de la maladie au niveau des précurseurs de cellules B de leucémie lymphoblastique aiguë. Dans ce cas, les cellules anormales sont des cellules au stade précoce qui produiraient normalement un type de lymphocyte appelé cellules B. Ce sont les cellules qui fabriquent les anticorps. Il conclut que les facteurs génétiques et le manque d'exposition aux infections au début de la vie sont 2 des facteurs qui affectent le risque de ces cellules précurseurs chez l'enfant. L’auteur fait ainsi référence à plusieurs études qui documentent ces liens, en suggérant, entre autres conclusions, que :

  • les enfants qui développent la leucémie lymphoblastique aiguë sont moins susceptibles d'être allés à la garderie ou en crèche tôt dans la vie ;
  • les enfants qui ont des frères et sœurs plus âgés sont moins susceptibles de développer la maladie ;
  • les enfants nés par césarienne donc moins exposés lors de la naissance aux micro-organismes sont plus susceptibles de développer la maladie ;
  • les enfants nourris au sein pendant au moins 6 mois sont moins susceptibles de développer la leucémie…

 

 

Cependant, certaines études contredisent aussi cette hypothèse de l’hygiène. Bref, il s’agit d’une hypothèse de travail et d’autres recherches devront être menées sur le lien entre excès d’hygiène et développement de la leucémie infantile.

Néanmoins, l’étude a l’intérêt de rappeler aux parents qu’il ne faut pas surprotéger leurs enfants et, par exemple, par crainte des infections, renoncer à les faire garder en crèche ou en garderie.

Autres actualités sur le même thème