Vous recherchez une actualité
Actualités

LONGÉVITÉ : Des nutraceutiques plutôt que la restriction calorique ?

Actualité publiée il y a 10 mois 1 semaine 3 jours
Current Nutraceuticals
Certains nutraceutiques pourraient ralentir le processus de vieillissement et retarder le développement de multiples maladies chroniques en imitant les effets de la restriction calorique (Visuel Fotolia_92929001_XS)

Au vieillissement, même « normal » sont associées une baisse globale des performances physiques et mentales et des « maladies liées à l’âge ». Un mode de vie sain -avec une alimentation diversifiée et équilibrée et la pratique de l'exercice- peut contribuer à prolonger la durée de vie en bonne santé. Cependant, au-delà d'un vieillissement en bonne santé, de nombreuses équipes travaillent à la recherche de nouvelles thérapies pour prolonger encore notre durée de vie. Cette mini-revue de la littérature, proposée dans la revue Current Nutraceuticals, confirme la voie de la restriction calorique pour « prolonger » notre longévité mais suggère aussi l’efficacité de certains nutraceutiques pour ralentir le vieillissement et le développement de maladies chroniques.

 

Un petit rappel sur les bienfaits de la restriction calorique : plusieurs études ont déjà documenté la restriction calorique comme l’une des interventions les plus puissantes pour ralentir le vieillissement physiologique et cognitif. Plus récemment, une équipe du CNRS a confirmé -chez les lémuriens- que « que manger moins permet de vivre plus longtemps ». Cette nouvelle revue de la littérature confirme que le facteur environnemental le plus efficace pour prolonger la durée de vie est la restriction calorique "sans malnutrition" !

Visuel Current Nutraceuticals June, 2020 DOI : 10.2174/2665978601666200213121512

Les nutraceutiques constituent une voie moins connue pour optimiser la qualité et la durée de vie des personnes âgées.

Cette équipe internationale (Israël, Slovénie et Serbie) démontre avec cet examen que les nutraceutiques peuvent imiter les effets de restriction calorique.

 

Mais quels nutraceutiques ? Car les nutraceutiques n'ont pas de définition spécifique distincte de celles d'autres composés dérivés d'aliments, comme les compléments alimentaires, les compléments de phytothérapie, les pré et probiotiques, les aliments « fonctionnels et ou enrichis ». De nombreux composés actifs des aliments peuvent améliorer la santé, prévenir ou réduire le risque de pathologies ou encore améliorer le niveau de bien-être. Mais peut-on les rassembler sous cette dénomination de nutraceutiques ? Les nutraceutiques peuvent être définis soit comme des phytocomplexes issus d’une plante ou de combinaisons de métabolites secondaires issus d'un animal. Ces deux types de composés étant concentrés et administrés sous une formulation pharmaceutique et pouvant apporter des effets bénéfiques pour la santé.

Ici, les auteurs rapportent que certains nutraceutiques,

dont des polyphénols, des acides gras et les flavonoïdes

pourraient imiter l'effet de la restriction calorique en modulant l'activité de la signalisation du récepteur du facteur de croissance analogue à l'insuline 1 (IGF1R) et l'activité de la sirtuine SIRT1 et, via ces 2 effets (voir visuel ci-contre) de favoriser la longévité.

Autres actualités sur le même thème