Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

MASTECTOMIE : Redonner une sensation tactile au sein

Actualité publiée il y a 3 mois 3 semaines 6 jours
Case Western
Privées de toute sensation au niveau du sein reconstruit, les survivantes du cancer du sein ne perçoivent plus quand les vêtements ou les proches touchent leur corps (Visuel Adobe Stock 194049190)

« Privées de toute sensation au niveau du sein reconstruit, les survivantes du cancer du sein ne perçoivent plus quand les vêtements ou les proches touchent leur corps, ce qui peut être pénible et dans certaines situations, et priver ces femmes de lien émotionnel ». Cette équipe de bioingénieurs de la Case Western Reserve University (Cleveland) et de l'Université de Chicago exploitent la stimulation nerveuse pour redonner une sensation tactile réaliste sur le sein opéré. Ce dispositif pourrait aider considérablement ces patientes à retrouver un sentiment de normalité à la fin d’une lutte déjà éprouvante contre le cancer et à restaurer leur qualité de vie.

 

Ce dispositif, appelé C-FINE, dont le développement a été soutenu par les National Institutes of Health, envoie des signaux tactiles au système nerveux. Son principe avait déjà été exploité pour redonner une sensation de toucher après l’amputation d’un membre et au niveau de la prothèse. Cette fois, C-FINE est utilisé dans les nerfs intercostaux, qui communiquent les signaux provenant du sein. Une fois implanté, l’équipe va regarder comment l’optimiser pour stimuler les nerfs, recréer la sensation de toucher sur le sein et améliorer l’expérience sensorielle.

« Perdre un sein à cause d'un cancer est une expérience dévastatrice »,

rappelle l’auteur principal, Emily Graczyk, professeur de génie biomédical à la Case Western Reserve. Ces patientes, en plus de devoir faire face aux défis psychologiques de la mastectomie, doivent également faire face à la douleur et l’engourdissement permanent qui résultent souvent de l'ablation du sein.

 

L’équipe experte en neuromodulation étudie depuis des années la stimulation nerveuse pour restaurer la sensation chez les patients ayant subi la perte d’un membre ou une lésion de la moelle épinière. Leurs précédentes recherches ont suggéré le potentiel de la stimulation nerveuse à recréer le sens du toucher chez des patients ayant perdu un membre. Les chercheurs, qui ont travaillé des années à comprendre comment fournir des données utiles aux nerfs, écrivent ainsi :  

« parce que cette technologie a déjà montré un impact positif pour les personnes amputées d’un membre,

nous sommes très optimistes que des bénéfices similaires seront possibles pour les survivantes du cancer du sein »

 

​Le dispositif C-FINE va donc être testé sur des patientes devant subir une mastectomie bilatérale pour un cancer du sein. La mastectomie et la phase initiale de reconstruction mammaire se dérouleront concomitamment à l'implantation du dispositif C-FINE, autour des branches nerveuses intercostales. Des fils fins et flexibles sortiront de la peau sous le bras afin de connecter C-FINE à un système de neurostimulation externe. Il est prévu que les patientes décrivent leurs sensations, leur localisation, leur intensité et leur « spontanéité ». La stimulation pourra être ajustée pour améliorer les sensations, précisent les chercheurs.

 

L’objectif à long terme est de créer un système permanent, sans fil, et qui pourrait rester indéfiniment à demeure.

Plus sur le Blog Cancer
Plus sur le Blog Gynéco

Autres actualités sur le même thème