Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER: Un test sanguin de détection révolutionnaire

Actualité publiée il y a 2 années 3 mois 4 semaines
PNAS

C’est une découverte qualifiée de révolutionnaire qui marque une étape notable dans le développement d’un test sanguin capable de détecter le cancer. Elle nous est « livrée » par une équipe de l’Université Purdue (Indiana) dans les Actes de l’Académie des Sciences.

L'équipe américaine découvre une protéine qui pourrait rendre la détection du cancer possible par test sanguin réduisant ou éliminant le besoin de procédures plus invasives. Cela commence par l'identification dans des prélèvements sanguins de 30 patientes atteintes de cancer du sein (vs 6 témoins en bonne santé), de toute une série de protéines dans le plasma sanguin qui, lorsqu'elles sont retrouvées à des niveaux élevés, signifient le développement d'un cancer.


L'hypothèse de départ est que phosphorylation des protéines ou l'addition d'un groupe phosphate à une protéine peut conduire à la formation de cellules cancéreuses. Les protéines phosphorylées ou phosphoprotéines sont donc de bons candidats biomarqueurs de cancer. Cependant, jusqu'à cette étude, les scientifiques n'étaient pas certains de pouvoir détecter ces phosphoprotéines dans le sang alors que le foie libère la phosphatase dans le flux sanguin, ce qui « déphosphoryle » les protéines. L'équipe identifie et passe en revue ici près de 2.400 phosphoprotéines dans les échantillons de sang et en retient 144 à des niveaux significativement élevés chez les patientes atteintes de cancer. Pour parvenir à ces résultats, les chercheurs ont utilisé des centrifugeuses capables de séparer le plasma des globules rouges, des microvésicules et des exosomes. Ces particules, qui sont libérées des cellules et entrent dans la circulation sanguine, peuvent jouer un rôle dans la communication intercellulaire et sont documentées comme impliquées dans la formation de métastases. Elles encapsulent également les phosphoprotéines… Grâce à cette technique, l'équipe s'avère en mesure d'identifier les phosphoprotéines dans des échantillons vieux de 5 ans.

L'idée d'un test sanguin simple pour détecter le cancer est aujourd'hui l'enjeu de nombreuses recherches car un tel test serait en première intention moins invasif que la biopsie et pourrait être renouvelé régulièrement pour surveiller l'évolution d'un patient ou la réponse à un traitement. Alors que les microvésicules et les exosomes sont libérés par tous les cancers, ces données peuvent déboucher soit sur un test standard à large spectre soit sur différents modèles associés à différents cancers. L'objectif reste la détection précoce, la clé d'un meilleur pronostic.

via Eurekalert (AAAS) 20-Mar-2017 Breakthrough discovery may make blood test feasible for detecting cancer (Visuel@Purdue Agricultural Communications/Tom Campbell)
Retrouvez le blog thématique de Santé log : Diagnostic blog
et
Sommeil blog
Fibromyalgie blog,
Microbiote blog
Obésité blog
et Dermato blog.

Autres actualités sur le même thème