Vous recherchez une actualité
Actualités

MÉCANOBIOLOGIE : Pourquoi une blessure à l'articulation du genou mène à l'arthrose

Actualité publiée il y a 1 semaine 5 jours 2 heures
Scientific Reports
En décryptant ce processus médié par l’inflammation de l’articulation et par une augmentation de l'écoulement de fluides du cartilage, cette étude ouvre une nouvelle voie de détection du risque d’arthrose post-traumatique

Ces scientifiques de l’University of Eastern Finland et du Massachusetts Institute of Technology ont découvert pourquoi une blessure à l'articulation du genou mène généralement à l'arthrose. En décryptant ce processus médié par l’inflammation de l’articulation et par une augmentation de l'écoulement de fluides du cartilage, cette étude, présentée dans les Scientific Reports, ouvre une nouvelle voie de détection du risque d’arthrose post-traumatique. Une piste pour améliorer les protocoles de rééducation et les personnaliser en fonction de chaque patient.

 

Les blessures aux articulations du genou sont généralement liées à la pratique de certains sports comme le football, le rugby, le hockey ou l’athlétisme, cependant la plupart des sportifs ignorent que de telles blessures peuvent entraîner une inflammation des articulations et, finalement, une arthrose post-traumatique. Dans l'arthrose post-traumatique avancée, le cartilage articulaire se dégrade complètement, provoquant de graves douleurs articulaires, un manque de mobilité et ces symptômes peuvent conduire à une importante dégradation de la qualité de vie, de l’autonomie voire à l’isolement social. Cependant, ces mécanismes conduisant à l'arthrose et à ses conséquences sévères restent mal connus. De plus, un médecin examinant un patient post-trauma reste aujourd'hui incapable de prédire l’évolution de ses articulations et le risque de développement possible de l’arthrose. Cette étude décrypte enfin le processus sous-jacent menant du traumatisme à l’arthrose et, ce faisant, ouvre la voie à la prédiction et à une prise en charge plus précoce.

 

C’est un nouveau modèle mécanobiologique de dégénérescence du cartilage que nous décrit l’équipe :  après un traumatisme au genou, le cartilage articulaire dégénère autour des zones lésées et les tissus se déforment avec l’écoulement plus rapide de fluide autour du cartilage et cela, même en cas de pression dynamique normale sur l’articulation, comme lors de la marche. La mort cellulaire s’accélère, constatent ces observations expérimentales menées dans des échantillons de cartilage. « Nos résultats indiquent qu'après une blessure au genou et une surcharge tissulaire, l'arthrose est causée par une fuite importante de protéoglycanes à la surface de la blessure » résume l’auteur principal, le chercheur Gustavo A. Orozco de l'Université de la Finlande orientale.

 

Un modèle qui pourra être utilisé pour prévoir la progression de l’arthrose post-traumatique et évaluer les résultats des interventions cliniques pratiquées :

précisément, ce modèle devrait permettre à terme d’identifier les lésions au genou à risque faible, modéré ou élevé d’arthrose et permettre d’opter, pour chaque sujet, pour un protocole de rééducation optimal et personnalisé.

Autres actualités sur le même thème

Pages