Vous recherchez une actualité
Actualités

MÉDECINE RÉGÉNÉRATIVE: Donner un coup de fouet aux cellules souches

Actualité publiée il y a 3 années 7 mois 2 semaines
Science

Les cellules souches adultes sont essentielles pour le maintien et la régénération tissulaire et des organes, mais avec la « sénescence » au fil du vieillissement, elles perdent leur capacité de régénération. Au cœur de l’activité de ces cellules, leurs usines à énergie, les mitochondries. Cette équipe de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne montre ici non seulement l'importance des mitochondries dans le bon fonctionnement des cellules souches mais identifie aussi une vitamine, la nicotinamide riboside (NR) capable d’offrir aux cellules souches une véritable cure de jouvence.

Cette vitamine, la nicotinamide riboside (NR) avait déjà été remarquée pour son aptitude à améliorer le métabolisme, cette étude révèle ses effets bénéfiques sur le fonctionnement des cellules souches. Des effets qui « s'apparentent à une véritable cure de jouvence », écrivent les chercheurs.


Les chercheurs de l'Université de Zurich et d'universités canadienne et brésilienne ont cherché à mieux comprendre le processus de régénération s'altérait avec l'âge.

Le rôle clé des mitochondries dans la capacité de régénération des cellules souches : Lors de leurs recherches, ils ont identifié le rôle central des mitochondries et l'importance de leur bon fonctionnement dans les cellules souches. Or ce sont ces cellules souches qui sont « chargées » de régénérer les organes affectés, en produisant de nouvelles cellules spécifiques. Un processus de régénération qui s'affaiblit avec l'âge. « Nous avons démontré que la fatigue des cellules souches était l'une des causes principales conduisant à une mauvaise régénération, voire une dégénérescence de certains tissus ou organes », explique le chercheur et auteur principal Hongbo Zhang.

L'impact de la vitamine sur l'activité mitochondriale : la vitamine agit comme un commutateur central capable de moduler la senescence des cellules souches de muscle adultes. Lorsque les chercheurs traitent des souris âgées avec la nicotinamide riboside, leurs cellules souches musculaires s'en trouvent régénérées : « nous avons donné de la nicotinamide riboside à des souris âgées de 2 ans, soit à l'automne de leur vie, poursuit le chercheur. Cette substance, proche de la vitamine B3, est le précurseur de la molécule NAD+, dont le rôle est crucial pour l'activité mitochondriale. Nos résultats sont extrêmement prometteurs : la régénération musculaire est bien meilleure chez les souris ayant reçu la NR, et elles vivent plus longtemps que celles qui n'en ont pas eu ».

Le même traitement chez une souris modèle de dystrophie musculaire stoppe également la progression de la maladie.

Ø Mais ce n'est pas tout : la vitamine retarde aussi la sénescence des cellules souches neurales et des cellules souches de mélanocytes.

En conclusion, la vitamine favorise la santé cellulaire, le fonctionnement des cellules souches et donc leur capacité de régénération et permet d'améliorer la durée de vie, chez les mammifères. Des données qui marquent aussi une avancée pour la médecine régénérative car, finalement, en boostant, grâce à la vitamine, l'activité des cellules souches on pourrait inciter le corps à réapprendre à se réparer tout seul.

Avec une réserve, à éclaircir, « si la vitamine est capable de stimuler le fonctionnement de toutes les cellules, il pourrait en être de même pour des cellules pathologiques »…

Autres actualités sur le même thème