Vous recherchez une actualité
Actualités

MÉLANOME MALIN: L'espoir thérapeutique de 2 immunothérapies combinées

Actualité publiée il y a 3 années 2 mois 3 semaines
The Journal of Experimental Medicine

Cette étude de cas qui a porté sur un patient unique, atteint d’un mélanome, le type le plus sévère de cancer de la peau, ici métastasé, suggère l’efficacité d’une nouvelle combinaison de 2 traitements d'immunothérapie. Une immunothérapie combinée composée à la fois d’une perfusion de cellules T spécifiques, et d’anticorps pour stimuler le système immunitaire, ermet de mieux détecter et détruire les cellules cancéreuses. Alors que le patient n’avait pas répondu aux 2 traitements administrés séparément, la combinaison a permis de réduire la taille des tumeurs puis d'obtenir une rémission complète. Des résultats prometteurs, présentés dans le Journal of Experimental Medicine, qui, finalement, 5 années plus tard, apparaissent durables.

Le patient, âgé de 53 ans, présentait un mélanome avancé sur sa cuisse droite, propagé aux ganglions lymphatiques. En dépit d’une chirurgie, suivie d’une immunothérapie par interféron alpha, puis de 4 cycles de transfusion de cellules immunitaires T spécifiques du mélanome boostées par une protéine de signalisation (interleukine-21 ou IL-21), puis d’un traitement par anti-CTLA4 (ipilimumab), son cancer avait progressé et s’était propagé. Les chercheurs ont donc testé un « traitement combiné » : si 5 années plus tard, le patient est toujours en rémission, tout comme un second patient traité par la même immunothérapie combinée, ce n’est pas le cas des 8 autres patients ayant bénéficié du même protocole. Des données qui confirment à nouveau l’importance du traitement personnalisé.

Les chercheurs du Fred Hutchinson Cancer Research Center, de l'Université de Washington et du Memorial Sloan-Kettering Cancer Center ont donc testé cette combinaison de traitements contre le cancer chez un premier patient ayant un mélanome métastatique n'ayant pas répondu aux 2 traitements donnés individuellement. Le mélanome métastatique est un cancer difficile à traiter alors que les patients atteints n'ont généralement pas suffisamment de cellules immunitaires actives contre la tumeur pour prévenir sa propagation. On sait que cette progression peut être ralentie par :


· une perfusion de cellules immunitaires T capables de cibler les cellules de mélanome, cependant la rémission complète est rare parce que les cellules T transfusées ne survivent pas longtemps.

· L'autre option est un traitement par anticorps (ipilimumab) qui bloque l'antigène associé à CTL 4 (anti-CTLA4), un régulateur négatif de l'activation des cellules T ; le blocage de cet antigène permet donc d'augmenter le nombre de cellules T ciblant le mélanome. Cependant, là encore, la rémission complète du cancer est rare avec cette seule thérapie.

L'idée de combiner les 2 traitements : en transfusant des cellules immunitaires T spécifiques du mélanome préalablement boostées par une protéine de signalisation (interleukine-21 ou IL-21), et en les combinant avec les anti-CTLA4, les chercheurs constatent, à 12 semaines, une réduction progressive des tumeurs, puis à 3 ans, une rémission complète, toujours confirmée à 5 ans. Le traitement, chez ce patient n'a induit aucun effet indésirable grave, à l'exception d'une température élevée transitoire et une faible numération des globules blancs au moment de la perfusion.

Ø Sur 10 patients traités, 2 (dont ce premier cas) ont obtenu une rémission complète et durable.

Ø Sur les 8 autres, 2 ont obtenu une réponse partielle, 3 une stabilisation, 3 une progression de la tumeur.

Cette première combinaison d'immunothérapies, à être testée chez l'Homme, apporte donc un grand espoir pour le traitement du mélanome métastatique, même si, à ce stade, tous les patients ne parviennent pas à la rémission complète.

Autres actualités sur le même thème