Vous recherchez une actualité
Actualités

MICROBIOTE: L'ensemencement vaginal pour transmettre au nouveau-né les bonnes bactéries ?

Actualité publiée il y a 3 années 5 mois 3 semaines
BMJ

La pratique est de plus en plus courante qui consiste à permettre à la mère, en cas d’accouchement par césarienne, de mettre son nourrisson en contact avec son liquide vaginal afin de lui transmettre une partie de son microbiote, comme c’est le cas, naturellement, en cas d’accouchement par voie basse. En effet, les études ont montré que, privés du contact utérovaginal, les bébés nés par césarienne présentaient une communauté bactérienne moins diversifiée et moins de types de bactéries bénéfiques que les bébés nés par voie vaginale. Cet éditorial, d’experts en microbiologie de l’Imperial College de Londres, fait un point sur ce concept d’ensemencement vaginal (vaginal seeding) qui, théoriquement pourrait permettre de mieux protéger l’enfant né par césarienne du risque de maladies comme l'obésité, le diabète et l'asthme. Un point non sans importance, alors que dans les pays riches, près d’un bébé sur 4 nait par césarienne.

Pour continuer à lire cette actualité, vous devez être membre Premium.

Je souhaite devenir membre PREMIUM

Accèdez sans limite aux 15 000 actualités du site et recevez gratuitement chaque semaine, la Newsletter Santé log avec les actus Santé à ne pas manquer !

S'abonner 29€ TTC/an

Devenez membre PREMIUM

Accèdez sans limite aux 15 000 actualités du site
et recevez gratuitement chaque semaine,
la Newsletter Santé log avec les actus Santé à ne pas manquer !

S'abonner
29€ TTC/an

Je suis déjà membre PREMIUM

Autres actualités sur le même thème

ABONNEMENT PREMIUM

Accédez sans limite à plus de 15 000 actualités