Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

MIGRAINE : L’angiographie rétinienne pour l’évaluer

Actualité publiée il y a 2 mois 1 semaine 2 jours
Headache The Journal of Head and Face Pain
L'angiographie par tomographie par cohérence optique qui permet de visualiser les changements dans les vaisseaux sanguins rétiniens des patients migraineux pendant et entre les crises, pourrait permettre de mieux typer les différents types de migraine (Visuel Adobe Stock 270840689)

Une technique d’imagerie simple et non invasive, connue sous le nom d'angiographie par tomographie par cohérence optique qui permet de visualiser les changements dans les vaisseaux sanguins rétiniens des patients migraineux pendant et entre les crises, pourrait permettre de mieux typer les différents types de migraine. Cette équipe de l’UCLA révèle dans Headache, un nouveau type de biomarqueur des migraines et explique comment des modifications du flux sanguin dans les yeux peuvent expliquer leurs éventuels symptômes visuels.

 

Jusque-là les médecins ne disposaient en effet d’aucun marqueur observable pour les migraines leur permettant d’orienter le traitement clinique de la maladie. Si les patients migraineux présentent souvent des symptômes tels que des douleurs autour des yeux, une sensibilité à la lumière, des angles morts et une vision floue, les mécanismes à l’origine de ces symptômes, pourtant très douloureux, restent mal compris.

 

L’étude utilise cette technique d'angiographie pour visualiser les changements dans les vaisseaux sanguins rétiniens, chez 37 patients migraineux avec symptômes d'aura, 30 patients migraineux sans symptômes d'aura et 20 patients en bonne santé (groupe témoin). Ces observations ont été effectuées pendant et entre les crises de migraine. L’analyse révèle que :

 

  • le flux sanguin diminue dans la rétine pendant les crises de migraine,

tant chez les patients migraineux avec que sans symptômes d'aura ;

  • chez les patients présentant une migraine avec aura, le flux sanguin est très réduit dans certaines zones de la rétine, ce qui n'est pas le cas chez les patients migraineux sans aura ;
  • l’asymétrie du flux sanguin dans la rétine se trouve corrélé à l’asymétrie de la douleur.

 

Ce sont de premières observations, mais elles ouvrent la perspective de pouvoir mieux détecter, diagnostiquer, caractériser et évaluer la migraine chez les patients migraineux chroniques.

Plus sur le Blog Diagnostic
Plus sur le Blog Neuro

Autres actualités sur le même thème