Vous recherchez une actualité
Actualités

MIGRAINE: Une luminothérapie verte pour faire passer la migraine

Actualité publiée il y a 3 années 6 mois 4 semaines
Brain

La photophobie (ou sensibilité à la lumière), s’avère associée à plus de 80% des crises de migraine. Mais la lumière verte pure n'exacerbe pas la migraine et est même capable d’améliorer ses symptômes, c’est la découverte de cette équipe de la Harvard Medical School. Des travaux, présentés dans la revue Brain, qui montrent que l'exposition de patients atteints de maux de tête à la lumière verte réduit de manière significative leur photophobie et peut réduire la sévérité de leur douleur.

Les « vrais » migraineux ou les patients souffrant de céphalées post-traumatiques voient souvent que leurs symptômes empirer à la lumière et sont, pour cette raison, parfois contraints de cesser toute tâche quotidienne pour aller rechercher l'obscurité.

Le Dr Rami Burstein, professeur d'anesthésie au Beth Israel Deaconess Medical Center (BIDMC), auteur principal de l'étude, montre comment une étroite bande de lumière verte peut calmer la migraine. Son équipe a évalué les effets de différentes couleurs de lumière sur l'intensité des maux de tête chez des patients sans déficience visuelle. Les participants devaient signaler tout changement dans l'intensité des maux de tête lors de l'exposition à des lumières de différentes intensités et couleurs.


· En cas de lumière de forte intensité, près de 80% des patients signalent une intensification des maux de tête et cela pour toutes les couleurs de lumière, sauf le vert.

· De manière inattendue, les chercheurs découvrent ainsi que la lumière verte réduit les niveaux de douleur d'environ 20%.

Pourquoi le vert ? Les scientifiques ont mis au point des expériences dans lesquelles ils ont pu mesurer l'ampleur des signaux électriques générés par la rétine (œil) et le cortex (cerveau) de ces patients en réponse à chaque couleur. Ils constatent alors que la lumière verte génère des signaux bien plus faibles. Sur des modèles animaux, ils montrent que le thalamus, une zone du cerveau qui transmet les données de lumière de l'œil vers le cortex, crypte les informations d'une manière qui permet d'expliquer pourquoi la lumière bleue et rouge sont plus douloureuses…

L'idée est bien évidemment de pouvoir un jour faire bénéficier les patients migraineux de cette découverte et de mettre au point une luminothérapie spécifique. Mais, concluent les auteurs, à ce jour, pour aboutir à cette lumière verte et pure, « la technologie, est astronomique ».

Autres actualités sur le même thème