Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ: Comment un IMC élevé est associé à une performance cognitive réduite

Actualité publiée il y a 2 années 11 mois 2 jours
Brain, Behavior and Immunity

Il ne faut certainement pas généraliser. Cependant cette étude associe bien un indice de masse corporelle (IMC) élevé à un fonctionnement cognitif moins rapide, ici chez les personnes âgées. A nouveau en cause, l'inflammation liée au surpoids et à l’obésité, et qui dans le cerveau peut avoir un impact négatif sur la santé cognitive. Des conclusions présentées dans la revue Brain, Behavior and Immunity, issues des données de plus de 20.000 participants.

S'il est parfaitement établi que l'obésité, avec des niveaux anormaux de lipides, de cholestérol ou encore de sucre dans le sang, est un facteur de risque pour un grand nombre de maladies chroniques, plusieurs études ont montré, en particulier une étude de l'Inserm, que l'obésité peut être néfaste, aussi, à la fonction cognitive. S'il y avait donc déjà de multiples raisons pour maintenir un poids de santé, cette étude en apporte une de plus : « un poids de santé est bénéfique aussi pour le cerveau ». Les chercheurs ont travaillé sur les données de l'étude English Longitudinal Study of Aging, qui a suivi durant 6 ans, des participants âgés au départ de 50 ans et plus. L'équipe a précisément effectué 2 analyses, une sur un échantillon de 9.000 participants, dont elle a vérifié les résultats sur un second échantillon de 12.500 participants. Les chercheurs démontrent l'association entre l'IMC, les taux circulants de protéine C-réactive (CRP), un marqueur reconnu d'inflammation et la performance cognitive.


Des résultats qui soutiennent la relation entre inflammation et déclin cognitif et l'élargissent à la masse corporelle. Bref, ces données illustrent l'association entre l'IMC, l'inflammation systémique et le déclin cognitif mais sans vraiment l'expliquer. Il reste en effet à démontrer que réduire l'IMC voire « directement » l'inflammation pourrait permettre de réduire le déclin ou de rétablir la performance cognitive.

Quoiqu'il en soit, concluent les chercheurs, le maintien d'un poids santé est bon pour la santé... en général.

Autres actualités sur le même thème