Vous recherchez une actualité
Actualités

NANOGALÉNIQUE: Des nanobulles de savon pour dégager les vaisseaux sclérosés

Actualité publiée il y a 3 années 7 mois 17 heures
Nanomedicine

Noyées dans une vésicule phospholipidique remplie d’eau, ces molécules de médicament pourront passer incognito sans être reconnues par le système immunitaire. Et mieux que les liposomes de plus en plus utilisés pour la délivrance de médicaments. Les scientifiques des universités de Bâle et de Fribourg montrent ici que ces liposomes artificiels bien particulier, des sortes de « microbulles de savon » ne provoquent aucune réaction une fois dans le sérum, chez l’animal ou même chez l’Homme. Une innovation nanogalénique présentée dans la revue Nanomedicine, particulièrement adaptée au traitement de l’athérosclérose.

Ces « nanocontainers » à double membrane phospholipidique (comme des bulles de savon) comportent un réservoir interne qui contient de petites molécules de médicaments (en rouge sur visuel ci-contre) et vont aller délivrer ces médicaments aux artères coronaires rétrécies. Comment ? Alors que le sang circule à travers les segments d'artères sténosées à vitesse élevée, la vésicule est soumise à des forces de cisaillement et sous cet effet, libère son contenu.


Pas de réaction immunitaire : ce principe de vésicules artificielles de phospholipides ne n'entraîne aucune réaction immunitaire, une fois dans le sérum sanguin. Testées chez des porcs puis chez l'Homme, aucun effet indésirable n'est constaté et l'analyse de biopsies ne constate aucun effet toxique dans les reins, les poumons, le cœur et le foie. Ces nouveaux « liposomes » n'induisent aucune réaction anaphylactique directe ou indirecte, et même à doses élevées.

Enfin, le principe est parfaitement adapté à la prévention pré-hospitalière et au traitement de l'athérosclérose, une condition responsable de 30% des décès dans le monde.

Autres actualités sur le même thème