Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ : BAM15 la protéine qui brûle les graisses

Actualité publiée il y a 1 mois 4 semaines 8 heures
EMBO Molecular Medicine
Au-delà d’empêcher la prise de poids, la protéine BAM15 brûleuse de graisses, élimine le risque de trouble métabolique (Visuel AdobeStock_283500641)

BAM15, une protéine qui agit comme un décupleur de dépense d'énergie, pourrait « devenir » le nouveau médicament anti-prise de poids, anti-graisse et réducteur de glycémie. Ces travaux du Centre de recherche biomédicale de Pennington (Canada) apportent la première preuve, in vivo et dans la revue EMBO Molecular Medicine, de son efficacité contre l'obésité et ses principales comorbidités.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

Alors, qu’en dehors de la pandémie COVID-19, la lutte contre l’obésité reste la priorité en Santé publique, avec plus de 650 millions de personnes touchées dans le monde, et des comorbidités à la prévalence croissante, la recherche de médicaments contre le surpoids doit être poursuivie. Même si, jusque-là, les médicaments de perte de poids n’ont pas donné de très bons résultats (soit au mieux une perte de 5% du poids corporel).

Graphic by Kathryn Pergola

Au-delà d’empêcher la prise de poids, la protéine brûleuse de graisses, élimine le risque de trouble métabolique

L’auteur principal, le Dr John Kirwan, de Pennington Biomedical Research est convaincu que les médicaments ont aussi leur rôle à jouer contre l’obésité. Sa recherche représente d’ailleurs une étape très prometteuse dans ce processus de recherche, avec l’identification de l’action « dynamique » de BAM15. Car la protéine diffère des médicaments de gestion du poids existants, qui agissent en réduisant, par la régulation de la sensation de faim et/ou de satiété, la prise alimentaire et calorique du patient. BAM15 fonctionne en activant les mitochondries, les centrales énergétiques de la cellule, afin que les cellules brûlent plus d'énergie.

 

BAM15, un « nouveau brûleur de graisses » ? Si c’est bien là le modèle de son action, les scientifiques expliquent que ce processus pourrait bien contribuer à traiter un certain nombre de problèmes de santé, dont diabète, la stéatose hépatique et certaines formes de cancer. L’équipe montre en effet, chez la souris modèle d’obésité -et soumise à un régime riche en graisses- que les souris recevant du BAM15 sont résistantes à la prise de poids car elles brûlent plus de calories que leurs homologues témoins. Mais ce n’est pas tout : BAM 15

  • réduit la glycémie et l'insuline, quelle que soit la perte de poids ;
  • améliore la sensibilité du muscle squelettique aux effets de l'insuline ;
  • réduit l'accumulation de graisses en particulier dans le foie, les reins et le sang.

 

Bref, au-delà d’être un médicament de perte de poids, la protéine réduit le risque de syndrome métabolique.

Autres actualités sur le même thème