Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ : Ce combat solitaire et permanent avec le poids

Actualité publiée il y a 3 années 2 mois 3 semaines
Obesity
Pour les personnes souffrant d'obésité sévère, c’est un combat solitaire et prolongé, à vie, avec le poids.

Pour les personnes souffrant d'obésité sévère, c’est un combat solitaire et prolongé, à vie, avec le poids. Cette étude de l’Université de Göteborg qui a suivi durant plus de 10 ans des patients atteints d’obésité sévère conclut que plus de 8 sur 10 s'efforcent constamment de perdre du poids ou de prévenir la prise de poids. Pas de répit, avec une réserve cependant : Cette fois, l'attention ne portait pas sur le groupe de perte de poids chirurgicale, mais sur le groupe témoin, c'est-à-dire des patients non opérés pour leur obésité sévère.

 

Les 2.000 participants de la SOS study (pour Swedish Obese Subjects) devaient répondre à des questions portant spécifiquement sur les tentatives de perte de poids. Les résultats sont issus des données recueillies à chaque consultation de suivi sur une période de suivi 10 ans. Les participants ont notamment décrit les différentes méthodes de perte de poids utilisées dont les programmes et régimes de perte de poids, la prise de médicaments anti-obésité, les régimes liquides à faible apport calorique, les séances de soutien de services médicaux spécialisés…

 

Un voyage difficile et solitaire : le plus souvent, les patients obèses morbides qui ne recourent pas à la chirurgie bariatrique tentent de perdre du poids par eux-mêmes, et décrivent leurs tentatives comme un voyage difficile et solitaire, explique Ingrid Larsson, auteur principal de l’étude. Son étude montre d’ailleurs que chez ces patients sévèrement obèses, aucune méthode ne se détache en termes d’efficacité. D’ailleurs, les patients qui sont parvenus à maintenir une réduction de 10% au moins du poids corporel sur une période de 10 ans ont utilisé les mêmes méthodes que ceux qui ont accusé une prise de poids équivalente.

 

Ce ne sont pas les méthodes qui sont décisives, mais la capacité du patient à maintenir un apport calorique plus faible sur une longue période de temps. Car d’un patient à l’autre, et même en cas de « méthode » similaire, le degré de succès varie considérablement.  

 

La question de l’opportunité de la chirurgie bariatrique, chez ces patients sévèrement obèses est donc à nouveau posée. Car sous condition de patients « soigneusement sélectionnés », la chirurgie de perte de poids a fait ses preuves pour réduire le poids à long terme et le risque de maladies associées à l’obésité. La chirurgie ne convient pas à tous les patients, cependant et selon les chercheurs, les autres stratégies de perte de poids devraient également être fondées sur la connaissance.

Or l’étude montre que nombreux sont les patients non éligibles à la chirurgie qui se retrouvent dans une démarche solitaire.

Autres actualités sur le même thème