Vous recherchez une actualité
Actualités

OBESITÉ CENTRALE : Mais pourquoi la graisse va s’accumuler autour de la taille ?

Actualité publiée il y a 1 année 4 mois 2 semaines
Nature Genetics
Le métabolome fécal ou l’ensemble des composés chimiques produits par le microbiome intestinal pourrait expliquer cette distribution des cellules graisseuses

On sait que l’obésité abdominale ou l’adiposité centrale est en cause dans de nombreuses maladies chroniques et en particulier dans le développement du diabète de type 2 et de la maladie cardiaque. Cette étude du King's College de Londres décrypte, dans la revue Nature Genetics, les processus de l'intestin qui entraînent cette accumulation de graisse autour de la taille. Une véritable percée qui pourrait ouvrir la voie au développement de traitements personnalisés contre l'obésité et ses comorbidités associées.

 

Dans cette étude, les scientifiques analysent le métabolome fécal ou l’ensemble des composés chimiques produits par le microbiome intestinal chez 500 paires de jumeaux avec l’objectif de constituer une image de la manière dont l'intestin régule ces processus et distribue les graisses. L'équipe évalue également quelle part de cette activité est génétique et quelle part est déterminée par des facteurs environnementaux.

 

Cette analyse des métabolites fécaux présents dans les échantillons de selles, identifie des biomarqueurs spécifiques de cette accumulation de graisse abdominale, constatée chez certains jumeaux, mais pas chez tous les jumeaux. L’analyse révèle ainsi que :

  • 17,9% de ces processus intestinaux peuvent être attribués aux facteurs héréditaires,
  • mais 67,7% de cette activité intestinale reste influencée par des facteurs environnementaux et principalement le régime alimentaire du sujet.

 

 

Des données qui confirment qu’il est donc tout à fait possible d’apporter, par l’alimentation notamment, des modifications à la façon dont l'intestin traite et distribue la graisse.

 

 

Une base de données métabolomiques de l'intestin est également développée par l’équipe avec l’objectif d’aider d’autres scientifiques à concevoir des environnements intestinaux sur mesure et idéaux qui traitent et distribuent efficacement les graisses. Cette base de données qui associé les différents microbes aux différents métabolites chimiques de l'intestin va également permettre de mieux comprendre comment les bactéries du microbiote intestinal affectent la santé humaine.

Des travaux qui montrent à nouveau l'importance pour notre santé des milliers de métabolites produits par le microbiote en réponse à la nourriture. De plus, il semble que ces métabolites soient contrôlés plus par ce que nous mangeons que par nos gènes ce qui ouvre de grandes perspectives de thérapies par l’alimentation... L’objectif en synthèse étant de modifier l'environnement intestinal et de pouvoir ainsi affronter le défi de l'obésité sous un angle nouveau.

En effet, les microbes intestinaux peuvent être modifiés par des probiotiques, avec des médicaments ou avec des régimes riches en fibres.

Autres actualités sur le même thème