Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

OBÉSITÉ et PERTE de POIDS : Le tirzepatide fait perdre plus de 25 % du poids corporel

Actualité publiée il y a 8 mois 6 jours 6 heures
ObesityWeek® et Nature Medicine
Combiné à une intervention intensive sur le mode de vie, le médicament peut permettre de perdre jusqu’à 25 % du poids corporel (Visuel Fotolia 115104168)

Cette analyse, menée à l’Université de Pennsylvanie (Philadelphie) des résultats d'un essai d’efficacité du tirzépatide pour la perte de poids, présentée lors de l’ObesityWeek, révèle que combiné à une intervention intensive sur le mode de vie, le médicament peut permettre de perdre jusqu’à 25 % du poids corporel. Au-delà ces données, également publiées dans la revue Nature Medicine, confirment la capacité des agonistes spécifiques des récepteurs du GLP1, indiqués dans la prise en charge du diabète, à permettre également la réduction du surpoids.

 

Car le tirzépatide est un nouvel activateur du récepteur du GLP1 comme Ozempic, mprécisément un agoniste du récepteur du polypeptide insulinotrope (GIP) dépendant du glucose et du récepteur du peptide-1 de type glucagon (GLP-1), combinés en une seule molécule. Sa posologie est d’1 prise par semaine. Le médicament active les récepteurs du corps pour le GIP et le GLP-1, qui sont des hormones incrétines naturelles, présentes dans des zones du cerveau humain impliquées dans la régulation de l'appétit. Le tirzépatide diminue la prise alimentaire en augmentant la satiété, et en diminuant la faim et le sentiment de récompense associé à la prise alimentaire.

Des résultats « extraordinaires » en combinaison avec une intervention sur le mode de vie

L’étude SURMOUNT-3 est un essai multicentrique, randomisé, en double aveugle, parallèle et contrôlé par placebo, qui a comparé l'efficacité et l'innocuité du tirzépatide à un placebo pendant 72 semaines, après une période préliminaire d'intervention intensive de 12 semaines sur le mode de vie chez des participants adultes atteints de obésité ou surpoids, ayant des comorbidités liées au poids mais exempts de diabète de type 2. L’analyse montre qu’après 12 premières semaines de perte de poids avec une intervention intensive sur le mode de vie seule (régime alimentaire, exercice), les participants assignés à recevoir le tirzépatide pendant 72 semaines obtiennent :

 

  • une réduction moyenne totale du poids corporel de base de 24,3 % à la semaine 84 ;
  • ainsi, les participants qui avaient déjà perdu 7 % de leur poids corporel de base grâce aux conseils traditionnels en matière de régime alimentaire et d'activité physique ont perdu 18,4 % supplémentaires de leur poids corporel avec le tirzépatide ;
  • le groupe témoin a pris du poids (gain de 2,5 %) ;
  • le tirzépatide  produit également d'autres améliorations, vs placebo, dans plusieurs mesures de la santé :  notamment le tour de taille, la tension artérielle, le cholestérol et les triglycérides, la glycémie et le fonctionnement physique.

 

L’auteur principal, le Dr Thomas Wadden, professeur de psychologie et de psychiatrie à la Perelman School of Medicine de l’Université de Pennsylvanie, qualifie ces résultats « d’extraordinaires » car pour la première fois un médicament permet une perte de poids supplémentaire très significative (plus de 5 % du poids corporel). L’auteur raconte : « Dès le début de l'intervention intensive sur le mode de vie, les participants traités par tirzépatide ont enregistré

une perte de poids moyenne de près de 30 kilos ".

Aussi efficace que la chirurgie bariatrique ? Les patients qui ont bien observé l’intervention sur le mode de vie et le traitement par tirzépatide ont obtenu une perte de poids moyenne similaire à celle obtenue avec la gastrectomie en manchon, une procédure largement utilisée en chirurgie métabolique et bariatrique. « Le tirzépatide apparaît ainsi une alternative sûre et très efficace à la chirurgie pour certaines personnes souffrant d'obésité sévère »

 

Alors que les patients souffrant d’obésité mais aussi les professionnels de santé recherchent depuis longtemps des stratégies pour lutter contre l’obésité et atteindre des pertes de poids de cette ampleur, le nouveau médicament ouvre un nouvel espoir, avec ces premiers résultats plus que prometteurs.

 

L’étude a été menée par Eli Lilly & Company

Plus sur le Blog Obésité

Autres actualités sur le même thème