Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ et stéatose hépatique non alcoolique : Un foie sain pour un corps sain !

Actualité publiée il y a 9 mois 2 semaines 3 jours
EASL NAFLD Summit 2019
La « NAFLD » touche aujourd'hui 1 personne sur 4 en Europe

L’épidémie d'obésité est à l’origine d’une « flambée » de stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD : Non-Alcoholic Fatty Liver Disease), une préoccupation majeure en Santé publique qui sera débattue au prochain International Liver CongressTM. La stéatose hépatique non alcoolique est ainsi devenue la première cause de maladie du foie en Europe. Les chercheurs et les experts mondiaux entendent bien à cette occasion sensibiliser à la promotion d'une meilleure alimentation et de la pratique de l’activité physique.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

Pourtant cette prévalence élevée de la NAFLD est évitable. La maladie est en effet étroitement associée au surpoids et à l’obésité, qui touchent plus de la moitié des adultes et un tiers des enfants en Europe, la plus grande partie d’entre eux étant issue de groupes socioéconomiques les plus défavorisés. Caractérisée par une accumulation excessive de graisse dans le foie, l’incidence de la maladie est favorisée par l’augmentation rapide des niveaux d'obésité mais aussi de diabète de type 2. 

La « NAFLD » touche aujourd'hui 1 personne sur 4 en Europe

Ses complications : la cirrhose et le cancer du foie mais aussi la maladie cardiovasculaire et des cancers non hépatiques.

 

Ses facteurs : Le manque d’activité physique, la sédentarité et les apports caloriques excessifs entraînent une prise de poids et cette accumulation de graisse. Des facteurs évitables, à la fois d’obésité et de NAFLD. Les boissons sucrées sont ici à nouveau mises à l’index, car elles constituent l’une des plus grandes sources de sucre ajouté avec peu, voire pas, de valeur nutritionnelle- hors boissons sans sucre ajouté. Les chercheurs rappellent que leur consommation régulière est aujourd'hui l’une des premières causes d’obésité chez les enfants et les adultes, et également associée à la NAFLD et à un risque accru d’atteinte hépatique. L’EASL appelle ainsi les Autorités de santé à imposer des restrictions sur la publicité des boissons sucrées et des produits à haute teneur en acides gras saturés, sucre et sel, en particulier à destination des enfants.

 

Des solutions simples existent, basées essentiellement sur l’adhésion à un mode de vie sain. Un foie sain pour un corps sain repose sur une alimentation équilibrée et la pratique régulière de l’exercice. Sur le plan de l’alimentation, le régime méditerranéen (huile d'olive, noix, fruits, légumes et poisson, faible apport en viande rouge et transformée et en sucre ajouté) est à nouveau plébiscité par ces experts, comme le meilleur moyen de ne pas dépasser « ce seuil critique d’obésité et de NAFLD ».

 

Enfin, du côté des « cliniciens », il « est absolument nécessaire d’améliorer la détection précoce et les outils de diagnostic de la NAFLD. Les professionnels de santé doivent être formés à l’établissement de diagnostics précoces et au conseil aux patients d’interventions validées, susceptibles d’empêcher  *la maladie de progresser ».

Autres actualités sur le même thème