Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ : La gastroplastie non chirurgicale montre son efficacité

Actualité publiée il y a 1 année 6 mois 3 semaines
Digestive Disease Week

Traiter l'obésité morbide ne passe pas forcément par une chirurgie bariatrique invasive. Cette étude du Weill Cornell Medicine (New York), présentée lors de la Digestive Disease Week, confirme que les patients qui ne sont pas candidats à la chirurgie de perte de poids peuvent bénéficier d’une gastroplastie endoscopique non chirurgicale et que cette procédure est efficace. De plus l’intervention, moins invasive donc, permet également aux patients de rentrer chez eux le jour même.

De quoi s'agit-il : l'obésité morbide (IMC > 40 kg/m², ou > 35 kg/m² avec comorbidités) nécessite en général une chirurgie bariatrique. Cependant il existe aujourd'hui des traitements endoscopiques, dont par « Sleeve gastroplastie endoscopique (SGE) » : Il s'agit de réaliser au cours d'une fibroscopie des plis dans l'estomac qui vont limiter son volume, ralentir la vidange des aliments et permettre une plus forte sensation de satiété. Cette étude montre l'efficacité de la procédure, qui entraîne une perte de poids plus importante que la bande laparoscopique (anneau gastrique ajustable placé autour de l'estomac au moyen d'une intervention chirurgicale) mais moins que la Sleeve gastrectomie ou gastroplastie avec résection gastrique qui consiste à retirer une partie de l'estomac. Les patients ayant reçu le traitement endoscopique bénéficient d'une hospitalisation bien plus courte, et la prise en charge entraine des coûts inférieurs à la chirurgie laparoscopique.


La recherche est la première à comparer ces différents traitements et à démontrer que la Sleeve gastroplastie endoscopique est sûre et efficace pour ces patients et leur permet ensuite de mener une vie plus saine. L'équipe newyorkaise a suivi 278 patients ayant subi une SGE (91 patients), une Sleeve gastrectomie (SG) (120) ou la pose d'un anneau gastrique (AG) (67). Au cours de la période de suivi d'un an, les patients ont été suivis en centre bariatrique. Ce suivi montre que :

-les patients ayant subi une SG bénéficient du taux le plus élevé de perte de poids corporel, soit 29,28%, vs 17,57 pour la SGE et 14,46% pour l'AG ;

-les patients ayant subi une SGE ont un taux de complications beaucoup plus limité (1%) que ceux qui ont reçu une SG (10%) ou un AG (11%).

Si ces résultats ne suggèrent pas que la SGE doit remplacer systématiquement les autres interventions, ils montrent que la SGE constitue une alternative très intéressante et efficace pour les patients « réfractaires » à la chirurgie. De plus la SGE peut être effectuée dans la journée en ambulatoire, ce qui permet aux patients de quitter l'hôpital le jour même du traitement vs environ 3 jours d'hospitalisation pour les autres interventions. Du côté des coûts, la SGE entraîne le coût le plus faible, avec un coût moyen de 12 000€, vs 15 à 20.000€ pour les autres interventions.

Enfin, les chercheurs rappellent que l'obésité est associée à la maladie cardiaque, aux AVC, au diabète et à certains cancers, c'est la deuxième cause de décès évitable, après le tabagisme.

May 2017 Abstract 334 Endoscopic Sleeve Gastroplasty, Laparoscopic Sleeve Gastrectomy, and Laparoscopic Band for Weight Loss: How Do They Compare? (Visuel@http://www.ballon-gastrique.fr/)

Accéder à nos dossiers

Obésité de l'enfant (1/6)
Troubles du comportement alimentaire
Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Retrouvez les blogs thématiques de Santé log : Obésité blog

Autres actualités sur le même thème

Pages