Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ : la perte de poids est-elle bénéfique avant une chirurgie ?

Actualité publiée il y a 1 année 11 mois 3 jours
BJS
En dépit des reports fréquents d’interventions sur des patients atteints d’obésité, la perte de poids n’entraîne dans ce cas de figure aucun effet particulier.

 

Chez les patients en surpoids ou obèses, une perte de poids avant une intervention chirurgicale procure-t-elle des avantages ? Cette étude de l’Université de Leicester montre qu’en dépit des reports fréquents d’interventions sur des patients atteints d’obésité, la perte de poids n’entraîne dans ce cas de figure aucun effet particulier. En revanche, l’étude, présentée dans le British Journal of Surgery appelle les personnels de santé à cesser toute stigmatisation à l’égard des patients en surpoids.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

De nombreux patients obèses et en surpoids voient différer diverses interventions chirurgicales jusqu'à ce qu'ils aient maigri par le régime et l'exercice. Pourtant ces interventions de perte de poids préopératoires imposées ne semblent pas associées à des réductions de la morbidité ou de la mortalité pendant et après la chirurgie.

 

Cette revue systématique et méta-analyse de données d’essais cliniques et d'études de cohorte menés sur l'effet des interventions de perte de poids (régimes de restriction calorique avec ou sans programme d'exercice) sur les résultats cliniques de patients subissant une intervention chirurgicale a pris en compte les données sur la mortalité à l'hôpital à 30 jours et toutes causes confondues. Les complications thromboemboliques postopératoires, la durée de l'intervention chirurgicale, l'incidence d’une infection et la durée du séjour à l'hôpital ont également été prises en compte. Ainsi, l’analyse a porté finalement sur un total de 6.060 patients.

 

 

La perte de poids pré-opératoire ne réduit pas le taux de mortalité post-op : l’analyse suggère en effet que,

  • les programmes de perte de poids préopératoires sont bien efficaces pour la perte de poids (estimée en moyenne à plus de 7 kilos),
  • mais pas sur le risque de décès post-op ;
  • en revanche, les patients du groupe perte de poids ont bénéficié d’une hospitalisation plus courte (de 27% en moyenne) ;
  • aucune différence n’est identifiée pour la morbidité.

 

 

Ainsi, l’analyse suggère qu’une perte de poids préopératoire présente des avantages, mais ne modifie pas le risque de morbidité ou de mortalité postopératoire. Les avantages de cette perte de poids pré-opératoire pour la santé, ne sont pas suffisamment significatifs pour réduire le risque de décès pendant et après la chirurgie chez les patients présentant une obésité cliniquement significative.

En revanche, l’auteur principal, le Dr Marius Roman, de l'université de Leicester suggère une stigmatisation relativement fréquente associée aux patients obèses dans les soins de santé.

Autres actualités sur le même thème