Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ: Les flavonoïdes des fruits qui favorisent la perte de poids

Actualité publiée il y a 3 années 10 mois 2 semaines
BMJ

Plus de 120.000 participants suivis par cette étude de prestigieux instituts de recherche américains et anglais, qui confirme sans détour, les effets bénéfiques des aliments riches en flavonoïdes, comme les baies, les pommes et d’autres fruits, sur le maintien du poids corporel. Ces données, incontournables donc, présentées dans le British Medical Journal, révèlent en particulier l’efficacité, pour la perte de poids, des anthocyanes, les « pigments » des mures, des fraises ou du raisin, des flavonoïdes du thé et des pommes, et des flavonols du thé et des oignons.

On connaît les apports recommandés en fruits et légumes, leurs bénéfices pour la santé, cependant, le mécanisme spécifique par lequel ces aliments favorisent une bonne gestion du poids n'est pas si clair. Les chercheurs de la Chan School of Public Health, du Beth Israel Deaconess Medical Center, du Brigham and Women's Hospital et de la Harvard Medical School (Boston), de la Norwich Medical School, de l'University of East Anglia (UK) ont combiné les données de 3 études de cohorte portant sur les apports alimentaires des difféentes classes de flavonoïdes (dont les flavonols, les flavones, les flavanones,les flavan-3-ols, les anthocyanes, les flavonoïdes et les polymères) et leurs effets au fil du temps sur le poids corporel. Les chercheurs ont suivi par l'intermédiaire de questionnaires, le régime alimentaire, tous les 4 ans, et l'évolution du poids tous les 2 ans, de 124.086 adultes. Ils ont également pris en compte l'ensemble des facteurs de confusion possibles, dont l'âge, l'IMC, le tabagisme, le niveau d'activité physique et la sédentarité, la durée et qualité de sommeil…


Ø Leur analyse révèle que chaque supplément de 10 milligrammes (mg) d'anthocyanes, de 138 mg de flavonoïdes et de 7 mg de flavanols par jour, est associé à une moindre prise de poids, estimée à 70 à 100g, par période de 4 ans. Si ce gain de poids peut sembler minime, il faut envisager son cumul sur des années.

· Pour les niveaux de consommation les plus levés cela représente un gain de poids de 1 à 2kg, tous les 4 ans.

· L'association la plus forte est observée avec l'apport d'anthocyanes (mûres, fraise), les polymères flavonoïdes du thé et des pommes et les flavonols du thé et des oignons.

Bien évidemment, il s'agit à nouveau d'une association et l'on peut imaginer d'autres facteurs de mode de vie en cause dans ces résultats, même si les auteurs ont déjà pris en compte un grand nombre d'entre eux, dans leur analyse. Cependant cette étude vient confirmer les bénéfices déjà documentés des flavonoïdes et peut aider à affiner les stratégies de prévention de l'obésité ou de perte de poids.

Autres actualités sur le même thème