Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ: Pas de commentaire sur le poids des filles!

Actualité publiée il y a 4 années 4 semaines 1 jour
Eating and weight disorders

Avis aux parents : Même les femmes minces peuvent avoir une mauvaise image corporelle si leurs parents ont commenté leur poids dans leur jeunesse, prévient cette étude menée par l’équipe du Cornell Food & Brand Lab. Donc, « si vous êtes inquiet au sujet du poids de votre fille, évitez de la critiquer ou de restreindre son apport alimentaire. Il vaut mieux encourager simplement des comportements sains en lui laissant sa liberté de choix ». Des conclusions de bon sens, présentées dans la revue Eating and weight disorders, qui n’excluent pas de préparer des repas familiaux variés et équilibrés.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

« Ne lui dites jamais qu'elle est grosse ! », l'étiquette « trop grosse » colle à la peau, près d'une décennie plus tard, avaient commenté les auteurs de cette précédente étude présentée dans le JAMA Pediatrics. Être victime de cette stigmatisation et l'anticiper encore, augmente le stress et induit une suralimentation. Finalement, le moins les parents commentent le poids de leur fille, moindre est le risque d'insatisfaction du poids et de l'image corporelle à l'âge adulte, conclut cette nouvelle étude du Cornell Food and Brand Lab.


L'étude a interrogé 501 femmes, âgées de 20 à 35 ans au sujet de leur image corporelle et sur les commentaires -et leur fréquence- des parents au sujet de leur poids.

· Les participantes à IMC « normal » sont 27% moins susceptibles de se rappeler des commentaires de leurs parents sur le poids,

· 28% moins susceptibles de se rappeler des conseils ou des restrictions des parents sur leur apport alimentaire,

par rapport aux femmes dont l'IMC indique un surpoids ou une obésité.

· Et, quel que soit l'IMC à l'âge adulte, des commentaires des parents durant l'enfance ou l'adolescence restent préjudiciables à l'image corporelle, à l'âge adulte et indépendamment du poids.

Commenter le poids d'une jeune femme n'est jamais une bonne idée, conclut l'auteur principal le Dr Brian Wansink : « Si vous êtes inquiet au sujet du poids de votre enfant, évitez de le critiquer ou de restreindre la nourriture. Laissez-lui la liberté de choisir pour lui-même en l'encourageant à faire des choix plus sains. Après tout, ce sont les choix que les enfants font pour eux-mêmes qui vont les conduire à des habitudes de vie ».

Autres actualités sur le même thème