Vous recherchez une actualité
Actualités

OSTÉOPOROSE : Les hommes aussi, les hommes surtout !

Actualité publiée il y a 5 mois 2 semaines 6 jours
ASBMR 2018 Annual Meeting
2 nouvelles études alertent sur le risque de fragilité osseuse, avec l’âge, aussi chez les hommes.

Plus nombreuses sont les études à alerter sur les facteurs de risque d’ostéoporose chez les femmes, et pourtant, le risque d’ostéoporose existe également pour les hommes, et pour preuve le risque de subir une fracture secondaire dans l'année suivant une première fracture est multiplié par 3 chez les hommes, vs 1,8 chez les femmes. Outre de mettre en lumière la santé osseuse des hommes, souvent éclipsée par l'accent mis sur l'ostéoporose et le risque de fracture chez les femmes, ces données, présentées au Congrès annuel de l’American Society for Bone and Mineral Research soutiennent la valeur des exercices de renforcement osseux, chez les hommes aussi.

 

Précisément, ce sont 2 nouvelles études qui alertent sur le risque de fragilité osseuse, avec l’âge, aussi chez les hommes.

 

La prévention doit débuter au début de la première fracture : la première étude a suivi, à long terme, le risque de fracture secondaire à la hanche, à la colonne vertébrale, à l’avant-bras et au haut du bras chez 17.721 hommes et 57.783 femmes, âgés de plus de 50 ans sur une période de 25 ans. Les chercheurs de l’Université McGill évaluent le risque de fracture secondaire au triple de première fracture chez les hommes et situent « le gros » du risque dans les 3 années qui suivent la première fracture. Des résultats qui soulignent l'importance d'une reconnaissance rapide des fractures, en particulier chez les hommes, « auprès de qui la prévention secondaire est sous-implémentée », commente l’auteur principal, le Dr Suzanne Morin, professeur de médecine à l’Université McGill.

 

L’exercice physique optimise la résistance osseuse : une seconde étude portant sur les fractures ostéoporotiques chez les hommes, est la première à montrer la relation entre les niveaux d'activité physique et la résistance osseuse chez les hommes âgés. Alors que de nombreuses études ont montré les effets de l'exercice chez les femmes, cette étude, menée auprès de 1.000 hommes âgés en moyenne de 84 ans constate que les participants qui pratiquent le plus d’exercice et d’activité physique, présentent de meilleures mesures de résistance osseuse et un risque de fracture réduit. Les hommes âgés courent donc un risque plus élevé de fractures au cours de la vie mais l'activité physique, même tardive permet de réduire ce risque de fracture.

La santé des os et le risque d'ostéoporose ne sont pas seulement des « questions de femmes », concluent les chercheurs qui incitent les cliniciens à la vigilance sur la masse osseuse chez les hommes aussi.

 

Les hommes encourent ainsi un risque de décès multiplié par 2 -vs les femmes- dans la première année qui suit une fracture de la hanche.


Interstitiel mediset

Autres actualités sur le même thème

Pages