Vous recherchez une actualité
Actualités

PARENTALITÉ : Quand les parents s'aiment, les enfants restent plus longtemps

Actualité publiée il y a 4 mois 2 semaines 5 jours
Demography
L’amour qui unit les parents est crucial pour le développement des enfants

Chacun sait que l’amour compte dans l’épanouissement, le bien-être et la qualité de vie, cette étude d’une équipe de l’Université du Michigan (U-M) souhaite rappeler et documenter l’importance de l’amour qui unit les parents pour un développement harmonieux des enfants. Mais il s’agit bien ici de l’amour qu’éprouvent les parents l’un pour l’autre : si les parents mettent souvent leur propre relation en veilleuse pour donner la priorité aux enfants, lorsque les parents s'aiment et prennent du temps l’un pour l’autre, les enfants prennent aussi leur temps, suivent des études plus longues, restent plus longtemps à la maison et se marient plus tard.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

L’affection au sein du couple parental a donc toute son importance, aussi, sur l'itinéraire que vont suivre les enfants. Les recherches sur la manière dont cet amour façonne les résultats de vie à long terme des enfants sont rares. Cette étude – la Chitwan Valley Family Study- menée auprès de familles du Népal, constate que la connexion émotionnelle entre les parents affecte profondément l'éducation des enfants à un point tel qu'elle façonne leur avenir, résume le co-auteur, William Axinn, chercheur à l’U-M en sociologie : « Notre constat, effectué au Népal, suggère un phénomène universel ». Le Népal constitue un terrain d’étude privilégié car, si historiquement le divorce était rare et les mariages « arrangés », depuis les années 1970, on se marie par amour et le divorce est devenu plus fréquent.

Comprendre l'influence familiale sur le devenir des enfants

Les couples mariés participants ont été interrogés simultanément mais séparément, et ont évalué leur niveau d'affection réciproque, en répondant à la question : « A quel point aimez-vous votre (mari / femme) ? Beaucoup, certainement, un peu ou pas du tout ?! » Les enfants des parents participants ont ensuite été suivis durant 12 ans. Ce suivi montre que les enfants de parents qui s'aiment (certainement ou beaucoup) suivent des études plus longues et se marient plus tard.

 

L’amour entre les parents est un facteur indépendant d’éducation des enfants : la famille est le lieu des émotions et des sentiments et non une institution comme l’école, explique l'auteur principal, Sarah Brauner-Otto, de l'Université McGill : « L'amour, cette composante émotionnelle de la famille a un impact à long terme sur la vie des enfants ». L’analyse constate également qu’avec l’évolution du mariage et du divorce, alors que moins de 3% des femmes célibataires âgées de 15 à 49 ans avaient obtenu un diplôme de fin d’études secondaires en 1996, c’est le cas d’environ 25% des femmes en 2016. Ces taux augmentent aussi chez les hommes (de 31% en 2011 à 36,8% en 2016).

 

  • La poursuite des études apparaît chez les 2 sexes liée à l’environnement parental et émotionnel. Et ce résultat subsiste même après prise en compte de facteurs de confusion possibles dont l'ethnie de caste, l’accès aux écoles, le caractère « arrangé » du mariage des parents, la fratrie, l’éducation des parents etc…

 

 

Pourquoi l'amour parental affecte ainsi l’avenir des enfants ? Les chercheurs suggèrent que lorsque les parents s'aiment, ils ont tendance à investir davantage en leurs enfants, et donc à leur donner les moyens d’étudier plus longtemps. L'environnement familial plus apaisé fait que les enfants sont moins enclins de partir du domicile et de « faire » leur propre vie. Enfin, les parents sont des « modèles » pour les enfants qui vont rechercher alors, avant de se marier, à reproduire une relation similaire.

Autres actualités sur le même thème