Vous recherchez une actualité

Actualités

PARODONTITE : Associée à un risque plus élevé de plusieurs types de cancer

Actualité publiée il y a 1 semaine 5 jours 3 heures
Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention
La parodontite est associée, chez les femmes d'âge mûr à un risque accru de 14% de cancer

Si l’on dit « parodontite et cancers », on pense de suite au tabagisme qui peut expliquer l’association entre les 2 pathologies. Cependant cette étude de l’Université d'État de New York à Buffalo et de la Texas School of Dentistry, identifient un risque accru de plusieurs cancers chez des personnes atteintes de maladie parodontale, fumeuses et non-fumeuse. Des conclusions présentées dans la revue Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention qui suggèrent que des pathogènes oraux pourraient via la salive et la plaque dentaire, ou par des tissus parodontaux malades, passer dans la circulation sanguine pour atteindre d'autres sites et déclencher ou favoriser la carcinogenèse. D’autres recherches sont prévues pour éclaircir les mécanismes biologiques qui relient la maladie parodontale et le cancer et qui restent encore mal compris.

Cependant, au vu de précédentes recherches, ces nouveaux résultats ne surprennent pas ; car si la maladie parodontale a déjà été établie comme facteur de risque de certains cancers, dont le cancer du sein, les cancers oraux et œsophagiens, peu d'études ont analysé le risque général pour tous les types de cancers.

 

Cette étude de cohorte prospective menée auprès de 65.869 femmes âgées de 54 à 86 ans, participant à la Women's Health Initiative et souffrant de maladie parodontale et suivies en moyenne durant plus de 8ans, a recensé au total 7.149 cas de cancer. L’analyse montre que l'histoire de maladie parodontale est associée à :

 

Un risque accru de 14% de cancer : l'association la plus forte se révèle être avec le cancer de l'œsophage, avec un risque multiplié par 3 chez les femmes atteintes de maladie parodontale. L’incidence du cancer du poumon, de la vésicule biliaire, le mélanome et le cancer du sein s’avère également plus élevée avec la parodontite.

Certains cancers, comme le cancer du sein, le cancer du poumon et le cancer de la vésicule biliaire, sont associés à un risque encore plus élevé chez les femmes qui avaient fumé et avaient ou avaient eu une maladie parodontale.

D'autres cancers, comme le mélanome, sont associés à un risque plus élevé chez les femmes qui n'ont jamais fumé mais ont une histoire de maladie parodontale.

 

L’hypothèse de pathogènes oraux passant dans le sang pour atteindre d'autres sites et déclencher ou favoriser la carcinogenèse : « L'œsophage est à proximité immédiate de la cavité buccale, et les pathogènes parodontaux peuvent plus facilement accéder à la muqueuse œsophagienne et l'infecter et favoriser le risque de cancer sur ce site, en particulier, expliquent les auteurs.

Autres actualités sur le même thème

Pages