Vous recherchez une actualité
Actualités

PERCEPTION et BIEN-ÊTRE mental : Le sport réduit le bruit de fond dans le cerveau

Actualité publiée il y a 2 mois 2 semaines 17 heures
Sports Health
Faire du sport apporte une sorte de calme mental.

Faire du sport apporte de nombreux avantages, notamment l'amélioration de la forme physique et cardiovasculaire mais également une sorte de calme mental. Ces chercheurs montrent ici que la pratique d’un sport peut également apporter des bénéfices « sensoriels » : en réduisant le bruit de fond de notre système nerveux, le sport améliore la perception auditive ou visuelle de notre environnement. Cette expérience décrite dans la revue Sports Health, contribue à expliquer les effets de bien-être mental et de réduction du stress apportés par la pratique sportive.

 

L’hypothèse des chercheurs était précisément que la réponse en fréquence (FFR) du cerveau à des stimuli auditifs (ou fréquence de l’activité neuronale en réponse à des sons complexes), peut être amplifiée ou enrichie par la pratique d'un sport.

Le sport réduit le bruit de fond neuronal et permet une meilleure perception sensorielle

Les chercheurs ont mesuré la réponse en fréquence à la syllabe « da » de 495 étudiants par ailleurs athlètes en 1ère division et de 493 témoins appariés pour l'âge et le sexe. Les chercheurs ont enregistré l'activité cérébrale des participants durant la tâche par EEG. L'équipe a analysé le rapport entre le bruit de fond et la réponse au son. L’analyse montre que le cerveau des sportifs répond mieux au son que le cerveau des témoins, et que cette réponse est favorisée, toujours chez les sportifs, par une réduction du bruit de fond neuronal. En d’autres termes, ces résultats suggèrent que la pratique d'un sport augmente la perception d'un signal auditif en diminuant le bruit de fond. Une amélioration, supposent les chercheurs, qui pourrait être liée au niveau de forme physique globale et / ou à la nécessité accrue pour un sportif de rester attentif aux stimuli auditifs notamment pendant la compétition.

 

L'athlétisme ou l'engagement dans une activité sportive pourrait ainsi permettre de résoudre certains troubles du traitement sensoriel, comme les troubles du langage par exemple. De même, la pratique d’un sport adapté pourrait permettre de réduire les handicaps sensoriels liés aux traumatismes crâniens qui peuvent perturber ces mêmes processus de perception sensorielle.

 

 

Le sport augmente la capacité sensorielle : en l'absence de blessures bien sûr, le sport exerce le cerveau à mieux percevoir et mieux comprendre son environnement sensoriel. « Un engagement sérieux dans une activité physique semble avoir un effet apaisant sur le système nerveux. Et ce système nerveux plus sain permet de mieux gérer les autres problèmes de santé ». Ainsi, les athlètes, comme les musiciens ou les personnes qui parlent plusieurs langues ont une capacité de perception sensorielle accrue.

 

Mais à la différence des musiciens ou des personnes multilingues, qui peuvent « augmenter le son », les athlètes eux, savent réduire le bruit de fond pour mieux percevoir le son.

Autres actualités sur le même thème