Actualités

PERSONNELS de SANTÉ : Toujours la grande pénurie mondiale

Actualité publiée il y a 2 mois 2 semaines 9 heures
The Lancet
La pénurie mondiale de professionnels de santé constitue une menace dramatique d’insuffisance de couverture sanitaire efficace dans la plupart des régions du monde (Visuel Adobe Stock 35183588).

La pandémie l’a déjà dramatisée, cette étude de modélisation, menée par l’Institute for Health Metrics and Evaluation (IHME) de l’Université de Washington, à partir des données de la Global Burden of Disease Study (2019) confirme la pénurie mondiale de professionnels de santé, et la menace dramatique d’insuffisance d'accès aux soins de santé, dans la plupart des régions du monde.

 

Ainsi, le « besoin » se chiffre à plus de 43 millions de professionnels de santé supplémentaires, nécessaires pour atteindre les objectifs de couverture sanitaire universelle dans le monde. Les écarts les plus importants sont observés en Afrique subsaharienne, en Asie du Sud, en Afrique du Nord et au Moyen-Orient. L’auteur principal, le Dr Rafael Lozano, directeur des systèmes de santé à l'IHME commente ces estimations de ressources humaines en santé publiques, « critiques pour le fonctionnement des systèmes de santé ». Il est urgent, dit-il, que les politiques et les décideurs en Santé publique disposent de données fiables afin de prendre les décisions éclairées et urgentes qui s’imposent.

Des pénuries dans toutes les professions

L'étude a porté sur 4 grandes « catégories » de professionnels, les médecins, les infirmières, les sages-femmes, les personnels spécialisés en dentaire et en pharmacologie. L’étude (-portant sur l'année 2019- relève ainsi  que:

 

  • plus de 130 pays manquent de médecins ;
  • plus de 150 manquent d'infirmières et de sages-femmes ;
  • il existe une pénurie considérable, estimée en temps réel à plus de 43 millions de professionnels de santé,
  • dont 30,6 millions d'infirmières. et sages-femmes et 6,4 millions de médecins.
  • Il existe des différences criantes selon les pays soit de plus de 10 fois en termes de densité de personnels de santé : les densités varient de 2,9 médecins pour 10.000 personnes en Afrique subsaharienne à 38,3 pour 10.000 en Europe centrale, Europe de l'Est et Asie centrale. Des disparités similaires sont observées pour les infirmières et les sages-femmes, avec une densité de 152,3 pour 10.000 en Asie vs 37,4 pour 10.000 dans le sud de l'Amérique latine.
  • La densité de professionnels de santé est fortement liée au niveau de développement social et économique des pays et des régions.
  • Différentes stratégies et approches politiques pourraient néanmoins aider à remédier à ces manques de personnels, mais ces stratégies doivent être adaptées à la situation individuelle de chaque pays.

 

Quels sont les facteurs de densité/pénurie ? Les chercheurs reprennent la littérature existante qui met en évidence les facteurs qui contribuent aux pénuries de travailleurs, notamment :

 

  • l'émigration des professionnels de santé,
  • les conflits comme la guerre et les troubles politiques,
  • la violence contre les personnels de santé,
  • les carences en matière de formation et de conditions d’exercice ;
  • les modes de recrutement pas toujours responsables, notamment dans les régions à faible revenu.

 

Ces résultats montrent à quel point le monde était mal préparé lorsque de la pandémie de COVID-19. Les systèmes de santé manquaient déjà des professionnels de première ligne essentiels à la lutte contre le virus.

 

Ces données doivent maintenant aider les décideurs et les hôpitaux à se préparer aux futures pandémies en se concentrant sur la formation et le recrutement. Les auteurs notent également qu'il reste également encore beaucoup à apprendre sur l'impact de la pandémie sur la santé et le bien-être des personnels de santé et sur l'organisation des soins..

Autres actualités sur le même thème