Vous recherchez une actualité
Actualités

PERTE du GOÛT et de l’ODORAT : Une présentation clinique unique de la maladie COVID

Actualité publiée il y a 2 semaines 6 jours 14 heures
JAMA Otolaryngology Head Neck Surgery
La perte du goût et la perte de l'odorat peuvent également se développer chez des personnes négatives, mais alors plus souvent en association avec la fièvre et la toux (Adobe Stock 442668381).

Cette analyse des données recueillies par les US CDC, de perte du goût (dysgueusie) ou de l'odorat (anosmie) chez les adultes avec ou sans infection par le SRAS-CoV-2, non seulement confirme une incidence 4 fois plus élevée de ces symptômes chez les personnes diagnostiquées comme positives au SARS-CoV-2 mais identifie des associations de ces symptômes avec d’autres symptômes très différents chez les personnes COVID positives et chez les personnes COVID négatives. Car la perte du goût et la perte de l'odorat peuvent également se développer chez des personnes négatives, mais alors plus souvent en association avec la fièvre et la toux.

 

En résumé, l’apparition de la perte du goût ou de l'odorat participe à une présentation clinique unique, avec d’autres symptômes, caractéristique chez les sujets avec et sans infection par le SRAS-CoV-2. Alors que ces symptômes de dysgueusie et d’anosmie ont été mis en exergue avec l’épidémie de COVID, on ignore en fait si ces symptômes sont plus fréquents dans l'infection par le SRAS-CoV-2 ou dans d'autres infections virales.

L'identification de symptômes concomitants peut permettre d’identifier un schéma de symptômes qui forment une présentation clinique unique de la maladie COVID (Visuel JAMA Otolaryngology Head Neck Surgery)

Quels symptômes surviennent avec une perte du goût ou de l'odorat ?

De précédentes études chez des personnes infectées par le SRAS-CoV-2 suggèrent que cette perte du goût ou de l'odorat se développe tôt dans la maladie et est associé à un âge plus jeune, au sexe féminin et à une forme plus légère de la maladie. Cependant, ces études n'ont pas examiné quels symptômes surviennent avec une nouvelle perte du goût ou de l'odorat. Or l'identification de symptômes concomitants peut permettre d’identifier un schéma de symptômes qui forment une présentation clinique unique de la maladie COVID. C’est l’objectif de cette équipe des Centers for Disease Control and Prevention (CDC).

 

L'analyse des données de 59.153 participants, recueillies grâce à un outil en ligne conçu pour aider les usagers de santé à savoir s’ils doivent se faire tester -dont les données démographiques, les résultats de tests COVID-19 et les symptômes) a permis d’évaluer l'association entre chaque symptôme et une nouvelle perte de goût ou d'odorat, en fonction de la positivité et des variables démographiques. L’analyse révèle que :

 

  • les symptômes associés à une nouvelle perte de goût ou d'odeur varient selon la positivité du test SARS-CoV-2 ;
  • en cas de résultats de test négatifs, la congestion ou l'écoulement nasal sont les symptômes les plus fortement associé à la perte du goût et de l'odorat (OR : 2,26) vs en cas de résultats de test positifs (OR : 1,66) ;
  • en cas de résultats de test négatifs, la toux et la fièvre sont significativement associées à une nouvelle perte du goût ou de l'odorat (toux : OR : 1,57 - fièvre : OR :1,16) mais ce n’est pas le cas en cas de résultats de test positifs ;
  • en cas de résultats de test positifs, les vomissements ou la diarrhée étaient plus fortement associés à une nouvelle perte du goût ou de l'odorat (OR : 1,52) vs en cas de résultats de test négatifs.

 

Ainsi, il existe des différences dans les symptômes concomitants avec une nouvelle perte de goût ou d'odorat en fonction de la positivité du test SARS-CoV-2. Cependant, dans les deux groupes avec test positifs et négatifs, la congestion ou l'écoulement nasal sont 2 symptômes fortement associés à une nouvelle perte du goût ou de l'odorat.

 

Les chercheurs concluent ainsi que même si elle intervient plus fréquemment en cas de COVID-19, la perte du goût ou de l’odorat ne constitue pas un marqueur valide de la positivité du test ou de la maladie.