Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

PERTE OSSEUSE liée à l’ÂGE : La réduire avec du bleu de méthylène ?

Actualité publiée il y a 1 mois 1 semaine 2 jours
Aging
Le bleu de méthylène (BM) -un composé colorant également aux propriétés anti-oxydantes-ou la mitoquinone (MitoQ) -un analogue de la coenzyme Q10 – peuvent-ils contribuer à réduire le vieillissement squelettique ? (Visuel Adobe Stock 749353103)

Le bleu de méthylène (BM) -un composé colorant également aux propriétés anti-oxydantes-ou la mitoquinone (MitoQ) -un analogue de la coenzyme Q10 – peuvent-ils contribuer à réduire le vieillissement squelettique ? Cette étude, publiée dans la revue Aging, s’inscrit en faux contre certaines des allégations de santé de ces suppléments : " l'administration à long terme de BM ou de MitoQ n'a pas eu d'effet sur la morphologie du squelette au cours du processus de vieillissement ", écrivent ces chercheurs de différents instituts de recherche américains, dont la New York University.

 

L’objectif, au départ, est de cibler le dysfonctionnement mitochondrial en utilisant le bleu de méthylène ou la mitoquinone.

 

  • Le bleu de méthylène (MB) est un antioxydant bien établi qui améliore la fonction mitochondriale in vitro et in vivo ;
  • la mitoquinone (MitoQ) est un antioxydant sélectif qui cible spécifiquement les mitochondries et réduit efficacement l'accumulation d'espèces réactives de l'oxygène (ROS).

 

L’étude évalue l'effet d'une administration à long terme de MB ou de MitoQ sur la morphologie squelettique au cours du vieillissement. Les scientifiques ont administré du BM et du MitoQ à des souris âgées (18 mois). L’expérience révèle :

 

  • certains effets bénéfiques du MB et du MitoQ in vitro ;
  • cependant, l’administration de ces composés in vivo, chez l’animal, n’a pas permis de modifier la progression de la perte osseuse induite par l’âge :
  • le traitement de souris âgées 18 mois par BM ou MitoQ n’a eu aucun effet sur la progression de la perte osseuse avec l’âge.

 

 

« Il semble qu’en dépit des effets allégués de ces composés sur les mitochondries, qu’un traitement à long terme visant à réduire le stress oxydatif du squelette, soit insuffisant pour inhiber la perte osseuse associée à l’âge ". Selon les auteurs, cela signifie que

 

  • les interventions uniquement à base d’antioxydants pourraient ne pas apporter de protection significative contre le vieillissement squelettique.

 

Cela ne signifie pas, en revanche, que de tels suppléments ne puissent pas, en combinaison avec d’autres interventions, participer à un effet bénéfique et synergique.


Plus sur le Blog Fibromyalgie

Autres actualités sur le même thème