Vous recherchez une actualité
Actualités

PHOTOMÉDECINE: La fibre optique pour cicatriser plus vite

Actualité publiée il y a 3 années 8 mois 1 jour
Nature Communications

Insérer un système d’ondes optiques biorésorbables pour fournir de la lumière efficacement et en profondeur dans la plaie et plus généralement dans les tissus humains pourrait non seulement accélérer la cicatrisation mais aussi traiter les tumeurs de façon plus efficace. C’est la technologie proposée par ces chercheurs de l'Université de St Andrews et de la Harvard Medical School. Leur méthode, présentée dans la revue Nature Communications ouvre un nouveau paradigme à la photomédecine.

Le principe de ce dispositif photochimique est d'appliquer directement la lumière « au fond » de la plaie, une technique déjà testée dans le traitement des plaies superficielles. Mais ici, les chercheurs ont cherché à développer une technologie adaptée à la réparation tissulaire en profondeur, post opératoire par exemple.


Guérir de l'intérieur sans laisser de cicatrices : l'équipe internationale a d'abord fabriqué des fibres optiques biodégradables qui peuvent être insérées dans le corps pour fournir localement de la lumière aux blessures internes, par exemple après une intervention chirurgicale. Si certains dispositifs ou cathéters sont déjà fabriqués dans des matériaux, verre ou plastique pouvant rester dans le corps, ici l'équipe a développé des fibres à partir de matériaux biorésorbables dans le corps, ce qui élimine la nécessité de retrait, donc de nouvelle intervention, ce qui évite aussi le risque d'endommager les tissus tout juste réparés.

Des implications considérables : alors que jusqu'ici la pénétration limitée de la lumière dans le tissu constituait un obstacle à l'utilisation clinique de toute une variété de techniques optiques, telle que la thérapie photodynamique, ces composants optiques biocompatibles et biorésorbables vont permettre d'ouvrir à la photomédecine un nouveau paradigme basé sur une diffusion optique interne et contrôlée. Une application est également envisagée pour le traitement du cancer, ainsi que pour l'endoscopie implantée après chirurgie pour le suivi du processus de guérison. Enfin, ces polymères synthétiques biocompatibles et biodégradables présentent des propriétés prometteuses pour les dispositifs optiques implantables.

Bioabsorbable polymer optical waveguides for deep-tissue photomedicine

Accéder aux 66 Dossiers sur les Plaies de Santé log Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Autres actualités sur le même thème