Vous recherchez une actualité
Actualités

PLAIE DIABÉTIQUE: La promesse de médicaments déjà approuvés en application locale

Actualité publiée il y a 4 années 7 mois 3 semaines
Advanced Tissue

Avec l’épidémie de diabète, la prévalence des plaies diabétiques chroniques qui se développent chez les patients atteints à partir une simple coupure ou égratignure, avec un risque 8 fois plus élevé d’amputation par rapport à la population non diabétique. Des plaies qui viennent s’ajouter à la maladie pour les patients et qui représentent un fardeau énorme pour la santé publique en raison de leur difficulté et de leur durée de cicatrisation. Cette nouvelle étude de l’Université de l’Illinois évoque à nouveau la solution médicamenteuse pour accélérer la cicatrisation de ces plaies. Cette fois, c’est le glyburide (ou glibenclamide), un antidiabétique qui est suggéré comme efficace dans la cicatrisation. Des données relayées par le site Advanced Tissue.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Ce n'est en effet pas la première tentative de recourir au médicament pour traiter localement les plaies diabétiques :En 2010, une équipe de Stanford avait testé la déféroxamine, avec un gain de 10 jours sur la durée moyenne de cicatrisation. En 2011, des chercheurs de l'Université de Harvard et de l'Université hébraïque ont eu recours à des nano-cellules de cytokines, pour accélérer le processus de réparation de la matrice extracellulaire. En 2014, c'est une équipe de la Johns Hopkins qui teste une combinaison de 2 médicaments déjà approuvés et réussissent à accélérer les taux de cicatrisation, pour des plaies post-op, des ulcères et des brûlures.


Ici, c'est le glyburide, un des médcaments possibles dans le traitement du diabète de type 2 qui montre des résultats prometteurs, lorsqu'appliqué directement sur la plaie. Son mécanisme d'action est d'aider l'organisme à produire plus d'insuline ce qui contribue à réduire la glycémie. Alors que le taux d'efficacité du glyburide est estimé entre 80 et 85%, cette équipe de l'Université de l'Illinois (Chicago) a fait l'hypothèse d pouvoir développer, à partir du médicament, un traitement plus efficace des plaies diabétiques.

Le glyburide est donc testé comme agent de cicatrisation, chez les souris de laboratoire. Ces travaux montrent que les plaies de souris modèles de diabète non seulement cicatrisent plus rapidement, et avec moins de complications. Le glyburide semble de plus désactiver une protéine clé, « NLRP3 », qui active la réponse inflammatoire ce qui incite les macrophages à détruire les tissus. L'application du glyburide en désactivant NLRP3, empêche l'inflammation chronique et laisse les macrophages travailler plus efficacement à la préparation de la cicatrisation.

Des essais humains chez l'Homme sont déjà prévus, dès 2016, chez 60 patients atteints de diabète, dont la moitié verront leurs plaies traitées par glyburide. Mais, au-delà, du médicament lui-même, c'est un nouveau paradigme qui s'ouvre dans le traitement des plaies chroniques : la promesse et la place de certains médicaments, déjà approuvés, dans le processus de cicatrisation. Bien évidemment, c'est un plus, qui vient s'ajouter à bien d'autres gestes et dispositifs dans le protocole de traitement de la plaie.

Diabetic Drug Could Be Used to Improve Wound Healing

Lire aussi: PLAIE DIABÉTIQUE: Le pansement en membrane amniotique pour éviter l'amputation

PLAIE DIABÉTIQUE: Pourquoi la lutte contre l'infection retarde la cicatrisation

PLAIES DIABÉTIQUES: La protéine qui ralentit la cicatrisation sous l'effet du sucre

Est partenaire de cet article

Accéder aux 66 Dossiers sur les Plaies de Santé log Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Accéder aussi aux Dossiers sur le Diabète :

Diabète et alimentation de l'enfant et de l'adolescent

Le diabète, une priorité de santé publique

Diabète et insulinothérapie : Tout savoir sur les types 1 et 2

Pour accéder à ces dossiers, vous devez être inscrit et vous identifier

Biblio

University of Illinois at Chicago 7-Jan-2016 $2.2 Million Federal Grant Funds Study of Diabetes Drug in Wound Healing

Stanford 2009 Iron-binding drug could help diabetics heal stubborn wounds, says Stanford study

Johns Hopkins Medical School 2014 Two-Drug Combination Accelerates Wound Healing And Reduces Scar Tissue

Pharmacological Reports 2008 Glyburide for the treatment of gestational diabetes mellitus.

Autres actualités sur le même thème