Vous recherchez une actualité
Actualités

POLYPES et RHINOSINUSITE CHRONIQUE : La chirurgie n’est pas toujours la bonne thérapeutique

Actualité publiée il y a 4 mois 4 jours 20 heures
International Forum of Allergy & Rhinology
La chirurgie n’est pas la seule option en cas de problèmes sévères et chroniques de sinus.

Cette équipe de l’Université de Cincinnati montre que la chirurgie n’est pas la seule option en cas de problèmes sévères et chroniques de sinus. L’étude, publiée dans l’International Forum of Allergy & Rhinology montre en effet qu’un schéma thérapeutique associant corticostéroïdes oraux et topiques peut être efficace pour traiter certains patients atteints de polypes nasaux.

 

La rhinosinusite chronique est une affection inflammatoire des sinus, souvent décrite comme « l'asthme des sinus ». Sa prévalence en population générale est d’environ 5%. La maladie réduit considérablement la qualité de vie en raison de symptômes chroniques tels que « le nez bouché », des écoulements, une sensation de congestion et une perte d'odorat. Dans certains cas sévères, l’inflammation entraîne des excroissances des sinus ou polypes qui peuvent remplir complètement la cavité nasale, et bloquer complètement la respiration et l'odorat. Ces patients qui présentent les symptômes les plus sévères sont en majorité, orientés vers une chirurgie des sinus, explique l’auteur principal, le Dr Ahmad R. Sedaghat, professeur au département d'oto-rhino-laryngologie et chirurgie ORL à l'Université de Cincinnati. Pourtant, il existe une autre option pour certains d'entre eux, suggère cette équipe américaine.  

Ces patients présentant les symptômes les plus sévères sont en majorité, orientés vers une chirurgie des sinus, explique l’auteur principal, le Dr Ahmad R. Sedaghat

Un traitement corticoïde oral et des corticostéroïdes topiques efficaces pour contrôler la rhinosinusite chronique

L’étude montre qu’un traitement corticoïde oral de courte durée et des corticostéroïdes topiques en gouttes nasales peuvent tout à fait gérer une rhinosinusite chronique avec polypes nasaux. Mais dans certains cas seulement. Ici l’équipe identifie les caractéristiques prédictives de l'efficacité de ce traitement d'association.

 

Le traitement corticoïde permet de contrôler des formes sévères de sinusite : l’étude est menée auprès de 64 patients atteints de sinusite chronique sévère avec polypes bilatéraux traités uniformément par prednisone (15 jours, 2 fois par jour) et budésonide par voie intranasale. Les participants ont été évalués (en particulier via le test SNOT : Sino-Nasal Outcome Test) lors de l'inscription et lors du suivi, 2 à 5 mois plus tard. Les polypes (plage de 0 à 6) ont été évalués par endoscopie. L’étude est la première à démontrer que même chez les patients atteints de rhinosinusite sévère avec polypes nasaux, une grande partie des patients peut contrôler ses symptômes et éviter l'intervention chirurgicale, grâce à une association de corticostéroïdes intranasaux systémiques et topiques.

 

Comment détecter les bons candidats au traitement par corticostéroïdes ? Un score élevé au test SNOT 22 présente un taux de sensibilité de 81,5% et une spécificité de 78,4% pour détecter les patients pouvant répondre favorablement à ce traitement par corticostéroïdes.

Mais chez ces patients, ce traitement permet généralement de soulager les symptômes, de rétablir l'odorat et d’améliorer considérablement la qualité de vie, concluent les auteurs.

Autres actualités sur le même thème