Vous recherchez une actualité
Actualités

POSITION ASSISE : 30 mn d’activité physique à la place font gagner des années de vie

Actualité publiée il y a 4 mois 1 jour 9 heures
American Journal of Preventive Medicine
Remplacer, ne serait-ce qu’une demi-heure de position assise par une activité physique est associé à un risque de décès prématuré réduit de 50%.

Ce n’est pas très nouveau, mais ce rappel est essentiel : remplacer, ne serait-ce qu’une demi-heure de station assise par une demi-heure d'activité physique est associé à une réduction de 50% du risque de décès prématuré. Cette étude de l'American Cancer Society, publiée dans l'American Journal of Preventive Medicine, sensibilise à nouveau sur les risques associés à la sédentarité et à la station assise prolongée.

 

On sait déjà qu’une activité physique régulière d'intensité modérée à vigoureuse est associée à un risque réduit de maladie cardiovasculaire, de certains cancers et de décès prématuré. En outre, le temps passé sédentaire et cela indépendamment de l’inactivité physique, est associé à un risque plus élevé de décès et de maladie. La plupart des études sur le sujet ont exploré l’effet du temps de sédentarité mais sans toujours tenir compte de la réduction de l’activité physique implicite et donc sans répondre totalement à la question.

 

Ici, l’équipe de recherche, dirigée par le Dr Erika Rees-Punia a combiné, dans son analyse, le temps de sédentarité et l'activité physique légère, modérée et vigoureuse chez 92.541 participants de la cohorte ACS's Cancer Prevention Study II Nutrition, avec un suivi de 12 ans. L’analyse constate :

  • chez les participants les moins actifs au départ (environ 17 minutes / jour d’activité physique modérée à vigoureuse) que remplacer 30 minutes / jour de station assise par une activité physique légère est associé à une réduction de 14% du risque de décès prématuré,
  • remplacer 30 minutes / jour de station assise par une activité physique modérée ou vigoureuse est associée à un risque de décès réduit de 45% ;
  • des associations similaires mais moins importantes sont constatées chez les participants modérément actifs : le remplacement d’une demi-heure de sédentarité par une activité physique légère est alors associé à une réduction de 6% de la mortalité prématurée, et par une activité physique modérée à vigoureuse, à une réduction de 17% de la mortalité ;
  • chez les plus actifs (> 38 minutes / jour d’activité physique modérée à vigoureuse), une telle réduction du risque de mortalité n’est plus constatée avec le remplacement d’un temps de sédentarité par la pratique de l’activité physique.

 

Certes, cette étude repose sur des données auto-déclarées dont les temps d’activité physique, de sédentarité et de sommeil. Les « autres » activités de la vie, courantes chez les personnes âgées, n’ont pas été prises en compte.

 

Cependant, ces résultats, qui viennent confirmer ceux de précédentes études, révèlent que remplacer un peu de temps passé en position assise par une activité physique même légère peut réduire de manière significative le risque de décès prématuré, en particulier chez les adultes les moins actifs.

Autres actualités sur le même thème