Vous recherchez une actualité
Actualités

POST-HOSPITALISATION : Et si les médecins résidents se rendaient au chevet des patients ?

Actualité publiée il y a 1 année 2 mois 10 heures
Gerontology & Geriatrics Education
Elargir encore le suivi hospitalier au-delà du retour au domicile ?

Les médecins résidents qui visitent les patients au domicile, après les avoir suivis en hospitalisation, ils sont alors mieux en mesure d'évaluer leurs besoins, de comprendre et préciser le rôle des services communautaires et de santé de proximité et de veiller à la qualité de la transition et de la continuité des soins. Cette proposition d’une équipe de l'École de médecine de l'Université de Boston (BUSM) qui vient bouleverser- hors HAD- les usages en élargissant finalement le suivi hospitalier au-delà du retour au domicile, illustre, dans la revue Gerontology & Geriatrics Education, la nécessité, tant pour le patient que pour le système de santé, d’une coordination ville-hôpital renforcée. En particulier pour les patients plus âgés.

 

Les médecins résidents élaborent souvent les plans de soins à suivre après la sortie de l’hôpital mais, habituellement, ne vont pas jusqu’à s’assurer « sur le terrain », au domicile du patient, de leur mise en application et de leur bonne observance.

 

Mieux cerner les facteurs de retour réussi au domicile du patient âgé : cette étude, menée avec 39 médecins résidents en médecine interne du Boston Medical Center (BMC) qui ont effectué une visite post-hospitalière à domicile chez des patients âgés, montre que ces médecins sont alors mieux en mesure d’évaluer leur plan de soins, d’en déterminer l'efficacité, d’en identifier les aspects qui risque de mal fonctionner. « Après avoir visité le patient, à son domicile, les médecins résidents cernent mieux les facteurs qui favorisent une bonne sortie de l'hôpital d'un patient plus âgé », résume l'auteur correspondant, le Dr Megan Young, professeur adjoint de médecine.

 

Ce que les médecins résidents ont appris : ces résidents ont été en mesure de mieux évaluer les besoins des patients, la nécessité d’un plan de soins mieux personnalisé, en fonction notamment du contexte du domicile, de la communication avec les soignants de proximité et de l’observance et l’efficacité des traitements.

 

Aller visiter le patient et comprendre de quels services il a besoin permet d’affiner le plan de soins e de limiter aussi les événements indésirables. Ces effets touchent en effet 25% patients adultes plus âgés après leur sortie de l'hôpital.

Sans compter les réadmissions.

Autres actualités sur le même thème