Vous recherchez une actualité
Actualités

PRÉMATURITÉ : La voix de sa maman sécurise le petit enfant

Actualité publiée il y a 2 années 7 mois 1 semaine
Acta Paediatrica

La prématurité nécessite des soins intrusifs et est en soi, inévitablement, une source directe de "maltraitance" pour le nouveau-né. La recherche de méthodes de bien-traitance est donc primordiale. De nombreuses initiatives ont fait leurs preuves, dont le peau-à-peau, la « méthode Kangourou », voire « bébés tasse », des nouveau-nés qui n'ont pas la force de téter mais peuvent laper le lait d'un petit bol présenté par leur mère ou le NIDCAP (programme néonatal individualisé d'évaluation et de soins du développement. Cet examen récent de la littérature, présenté dans Acta Paediatrica révèle à son tour tout le bénéfice de la voix de leur mère pour ces nourrissons prématurés. Il s’agit ici d’une méta-analyse de 15 études portant au total sur 512 nourrissons suivis de 2000 à 2015. Parmi d’autres facteurs, l’analyse montre que l'audition de la voix maternelle, enregistrée ou en direct, est liée à la stabilisation physiologique et comportementale des nourrissons prématurés. L’incidence des événements cardiorespiratoires est également réduite.

« L'état des nourrissons prématurés devient plus stable lorsque les mères parlent et chantent avec eux, avec des avantages cliniques appréciables pour la maturation du système nerveux autonome », explique le docteur Manuela Filippa, auteur principal de l'étude. Au-delà, ce contact vocal entre parents et nourrissons prématurés, est aussi un contexte également agréable et déstressant pour les équipes soignantes. C'est enfin un appel à des recherches de plus long terme sur l'effet de la voix maternelle sur le développement des nourrissons prématurés.

Autres actualités sur le même thème