Vous recherchez une actualité
Actualités

PRÉMATURITÉ : Pourquoi certains bébés prennent aussi leur café

Actualité publiée il y a 1 année 7 mois 3 semaines
Pediatrics
La caféine, chez les bébés prématurés nés à moins de 29 semaines, contribue à booster le développement de leur cerveau

Nous prenons un café le matin pour bien commencer la journée. Cette équipe de l’Université de Calgary (Canada) applique la même mesure aux bébés prématurés : une dose de café permet aux bébés de mieux débuter sa vie. Des conclusions présentées dans la revue Pediatrics qui confirment l’effet procognitif de la caféine mais cette fois chez les tout petits.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

L’auteur principal, le Dr Abhay Lodha, docteur en médecine en néonatologie à Calgary et Alberta montre qu'un traitement précoce par la caféine chez les bébés prématurés nés à moins de 29 semaines contribue à booster le développement de leur cerveau et cela, sans effet indésirable à long terme. Dans « son » unité de soins intensifs néonatals ou USIN, les bébés prématurés reçoivent une dose quotidienne de caféine et plus le traitement par caféine peut être administré tôt, mieux c'est : « La caféine est le médicament le plus couramment utilisé dans l'USIN après les antibiotiques », commente le Dr Lodha. Il a souhaité comprendre avec son équipe les effets à long terme de la caféine en tant que traitement.

Le Dr Lodha a montré que le début d’un traitement à la caféine dans les 2 jours qui suivent la naissance, permet de réduire le temps d’assistance respiratoire

 

Réduire l’assistance respiratoire, favoriser le développement : une étude menée en 2014 par l’équipe du Dr Lodha a montré que le début d’un traitement à la caféine dans les 2 jours qui suivent la naissance, permet de réduire le temps d’assistance respiratoire et le risque de dysplasie broncho-pulmonaire (DBP). Son équipe avec des chercheurs des universités de la Colombie-Britannique, de Montréal, de Toronto et du Mount Sinai Hospital de Toronto a analysé les données de 26 USIN et a découvert qu'un traitement précoce à la caféine n'avait pas d'effet négatif à long terme sur le développement neurologique mais était plutôt associé à de meilleurs scores cognitifs et à une probabilité réduite de paralysie cérébrale et de déficience auditive.

 

Comment la caféine booste le développement cognitif : la caféine pourrait augmenter la croissance des dendrites, ces petites branches d'un neurone qui reçoivent les signaux d'autres neurones. La caféine peut également améliorer l'étirement et l'expansion des poumons, le débit cardiaque et la pression artérielle chez les prématurés, ce qui améliore l'apport en oxygène dans le corps mais aussi dans le cerveau- ce qui contribue également à expliquer non seulement la réduction du risque de lésions du cerveau mais aussi la réduction de l’assistance respiratoire et du risque de maladie pulmonaire chronique.  

 

L’exemple est donné avec une petite fille aujourd’hui âgée de deux ans et participe à des cours de danse, de gymnastique et de natation : « C’est merveilleux de savoir que le traitement par caféine n’entraine aucun effet indésirable mais des bénéfices chez les prématurés ».

Autres actualités sur le même thème