Actualités

PRODUITS LAITIERS FERMENTÉS : Bénéfiques contre l’hypertension artérielle ?

Actualité publiée il y a 1 année 6 mois 1 semaine
Journal of Dairy Science
Cet examen de la littérature sur les avantages possibles des produits laitiers fermentés non seulement réaffirme une association entre la dysbiose du microbiote intestinal et l’hypertension artérielle, mais décrypte des processus sous-jacents à ces effets anti-hypertenseurs des laits fermentés (Visuel Fotolia 42029419).

Cet examen de la littérature sur les avantages possibles des produits laitiers fermentés non seulement réaffirme une association entre la dysbiose du microbiote intestinal et l’hypertension artérielle, mais décrypte des processus sous-jacents à ces effets anti-hypertenseurs des laits fermentés. De nouvelles données publiées dans le Journal of Dairy Science qui suggèrent le développement de produits laitiers ciblés sur cet avantage pour la santé.

 

L'HTA est un facteur de risque majeur de maladie cardiovasculaire et l'une des principales causes de décès dans le monde. Qualifiée de « tueur silencieux », l’HTA ne touche pas moins de 970 millions de personnes dans le monde, dont plus de 330 millions dans les pays riches.

Réduire le risque d'HTA avec quelques habitudes alimentaires

Le lien entre microbiote et HTA est de mieux en mieux documenté : on a constaté que le microbiote intestinal influence le développement intestinal, l'intégrité et la fonction de la barrière intestinale, le métabolisme corporel, le système immunitaire et le système nerveux central (SNC). Un déséquilibre microbien du microbiome affecte le métabolisme, ce qui peut entraîner des maladies métaboliques telles que l'obésité et le diabète de type 2, mais également l'hypertension.

C’est ce bénéfice des laits fermentés contre l’HTA qui fait l’objet de cette revue de la littérature, une réduction l'hypertension artérielle (HTA) via la modulation du microbiote intestinal. Les chercheurs du Center for Food Research and Development de Sonora (Mexique), et de l'Institut national de technologie du Mexique (Veracruz) nous rapportent :

  • toute une série d’études confirmant que ces aliments peuvent contribuer à réduire des conditions telles que l’HTA ;
  • la dysbiose intestinale (une réduction significative de la richesse et de la diversité des communautés bactériennes du microbiote intestinal) est fréquemment liée à l’incidence de différents troubles et maladies métaboliques, dont l'hypertension ;
  • cet effet antihypertenseur apparaît bien en relation avec la modulation du microbiote intestinal ;
  • des changements du microbiote intestinal en corrélation avec cet effet bénéfique sont identifiés.

 

L’HTA a des facteurs de risque génétiques et environnementaux, le microbiote intestinal peut également avoir un effet sur le développement de l'hypertension.  « Plusieurs études confirment que les laits fermentés peuvent avoir un effet positif sur le microbiote intestinal et apporter cet effet antihypertenseur », conclut Belinda Vallejo-Córdoba, chercheur au Center for Food Research and Development.

 

L’étude met ainsi en exergue "de nouvelles preuves de l’effet antihypertenseur des laits fermentés dont les probiotiques, les peptides bioactifs et les exopolysaccharides obtenus à partir de lait fermenté ". Les chercheurs soulignent ainsi un potentiel pour le développement de produits anti-hypertenseurs naturels, à base de laits fermentés.

Autres actualités sur le même thème

ABONNEMENT PREMIUM

Accédez sans limite à plus de 15 000 actualités