Vous recherchez une actualité
Actualités

PROTHÈSE de MAIN : Le gant électronique « humanlike »

Actualité publiée il y a 1 année 6 mois 4 semaines
NPG Asia Materials
Ce gant porté sur une main prothétique offre des fonctionnalités presque humaines.

Ce gant muni de capteurs, porté sur une main prothétique offre des fonctionnalités presque humaines aux utilisateurs de prothèses. En détectant la pression, la température et l’hydratation, il dote ainsi la main prothétique de sensations de douceur, de chaleur, et autres perceptions sensorielles. Cette innovation, développée par une équipe de l’Université Purdue (Indiana), qui utilise la technologie des capteurs flexibles, est documentée la revue NPG Asia Materials.

 

Les personnes amputées d'une main rencontrent des difficultés dans l’accomplissement des tâches de la vie quotidienne et, dans la plupart des cas, l'utilisation permanente d'une main prothétique est nécessaire. Ce gant électronique, ou e-gant, apporte à la main prothétique des capacités de perception sensorielle proches de celles d’une main « humaine ». Alors qu'une main prothétique conventionnelle vise juste à rétablir la mobilité et la préhension, le e-gant permet d’optimiser encore le fonctionnement au quotidien avec une meilleure qualité de vie grâce à une meilleure perception de l’environnement.

Une apparence et une sensation similaires à la main humaine 

A la base de ce e-gant, à nouveau la technique des capteurs électroniques flexibles et des puces de circuit miniaturisées à base de silicium. Le support « gant » est tout simplement un produit en nitrile disponible dans le commerce. Le gant électronique est connecté à une montre-bracelet spécialement conçue, qui permet l'affichage en temps réel des données sensorielles et la transmission à distance à l'utilisateur pour le traitement des données. « Nous avons mis au point un nouveau concept de gant électronique à base de capteurs intégrés dans un matériau souple, un gant en nitrile du commerce, qui peut s’adapter sur toutes formes de mains », explique le chercheur principal, Chi Hwan Lee, professeur au Collège d'ingénierie de Purdue.

 

Les capteurs multimodaux collectent différentes données telles que la pression, la température, l'humidité et autres signaux électrophysiologiques. L’équipe espère que l'apparence et les capacités du gant électronique vont permettre d’améliorer le bien-être des utilisateurs de prothèses en leur permettant, entre autres, de se sentir plus à l'aise dans des contextes sociaux et d'activités quotidiennes multiples. Le gant est disponible dans différentes teintes de peau, possède des empreintes digitales réalistes et des ongles artificiels.

 

Enfin, le processus de fabrication de l'e-gant est rentable ce qui en fait une option abordable pour les utilisateurs, contrairement à d'autres technologies émergentes qui intégrent dans la prothèse un contrôle mental, vocal et musculaire, mais à un coût extrêmement élevé. De plus, toutes ces technologies émergentes n’offrent pas toujours ces sensations humaines apportées par ce nouveau gant électronique.