Vous recherchez une actualité
Actualités

PSORIASIS : A poids élevé, risque plus élevé

Actualité publiée il y a 1 mois 7 heures 53 min
PLoS Medicine
Est-ce l’obésité qui déclenche ou favorise le psoriasis ou le psoriasis qui via une sédentarité plus élevée favorise la prise de poids ?

Dans le monde, 2 à 4% de la population sont atteints de psoriasis. Or un poids corporel plus élevé augmente le risque de psoriasis et ce risque augmente de 9% pour chaque unité d'IMC, révèle cette étude de l'Université norvégienne des sciences et technologies (NTNU). Des données présentées dans la revue PLoS Medicine qui contribuent à expliquer la prévalence croissante du « pso » en regard de l’épidémie d’obésité.

 

Le psoriasis est une affection inflammatoire chronique de la peau, qui provoque une éruption cutanée rougeâtre et squameuse. La cause de la maladie est probablement multifactorielle, impliquant à la fois l'hérédité et l'environnement. Plusieurs études ont établi un lien entre le psoriasis et un poids plus élevé, et une réduction des symptômes avec la perte de poids, y compris après une chirurgie bariatrique. Cependant la relation de cause à effet entre les deux reste mal comprise : est-ce l’obésité qui déclenche ou favorise le psoriasis ou le psoriasis qui via une sédentarité plus élevée, favorise la prise de poids ?

 

Le risque augmente de 9% pour chaque unité supplémentaire d’IMC : cette étude d'observation dont les données proviennent de la Health Survey in Nord-Trøndelag (HUNT) et de la UK Biobank, couvrant au total 750.000 participants, a cherché à comprendre la relation de cause à effet entre l'IMC et le psoriasis. Les chercheurs ont utilisé la randomisation mendélienne qui suggère que la nature dote de manière aléatoire les individus de certains gènes et les répartit ainsi en certains groupes de gènes. Puis les chercheurs ont pris en compte des variants génétiques connus comme marqueurs de l'IMC et du psoriasis. C’est ainsi que les scientifiques ont découvert qu’un poids plus élevé était un facteur de psoriasis : un IMC plus élevé est asscié à un risque également plus élevé de développer la maladie.

 

Mais comment un poids plus élevé peut-il conduire au psoriasis ? Les mécanismes sous-jacents à cette association restent mal compris. Mais les auteurs suggèrent qu’en produisant des hormones et des molécules de signalisation inflammatoires, les tissus adipeux favorisent l’inflammation cutanée : « un IMC élevé peut contribuer à augmenter l'inflammation de la peau, ce qui exacerbe le psoriasis, mais il se pourrait également que le psoriasis amène une personne à être moins active physiquement et à prendre du poids », explique l’auteur principal, le Dr Mari Løset, médecin au service de dermatologie de l'hôpital St. Olavs et chercheur à la NTNU.

 

Une perte de poids peut-elle réduire la sévérité du psoriasis ? Jusqu'à présent, peu de recherches ont été menées pour savoir si la perte de poids pouvait entraîner la disparition du psoriasis, même si quelques études cliniques en suggèrent la possibilité.

« Le psoriasis est une maladie très complexe et nous espérons étudier des sous-groupes, en particulier de patients atteints de psoriasis sévère pour valider l'hypothèse de liens encore plus importants avec un poids plus élevé ».

Autres actualités sur le même thème