Vous recherchez une actualité
Actualités

PSYCHO : Quand les émotions nous submergent

Actualité publiée il y a 3 années 2 semaines 3 jours
Psychological Science

La vie est pleine de hauts et de bas, émotionnels tout autant que matériels. Des émotions qui nous envahissent et nous submergent parfois au point d’occulter la réalité, parfois au point de mener à la dépression et l’anxiété. Ces travaux de du Centre for Healthy Minds de l'Université du Wisconsin-Madison décryptent, dans la revue Psychological Science, ce processus cérébral qui laisse nos émotions submerger nos impressions au point parfois de transformer totalement la perception d’une situation.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Les chercheurs décryptent à l'aide de la stimulation magnétique transcrânienne, ce qui se passe dans le cerveau lorsque les émotions parviennent à influer sur des zones cérébrales impliquées dans les fonctions exécutives. La stimulation transcrânienne permet en effet, en produisant un champ magnétique de temporairement éliminer ou inhiber l'activité de certaines zones du cerveau. Lorsque les chercheurs inhibent, par stimulation, la zone préfrontale latérale du cerveau, impliquée dans les fonctions exécutives de participants invités à visualiser des visages exprimant des émotions, ces participants deviennent beaucoup plus sensibles à ces vagues émotionnelles.


Réguler par stimulation : l'objectif de ce type de recherches est bien de comprendre les mécanismes complexes du cerveau pour identifier les thérapies cognitives capables de réduire des réponses émotionnelles disproportionnées ou décalées et pour finalement favoriser la récupération du bien-être et de la qualité de vie. Cette étude illustre aussi l'efficacité du traitement par stimulation magnétique transcrânienne (approuvé par la FDA) de la dépression, car a contrario, stimuler le cortex préfrontal peut permettre d'améliorer la capacité de réguler les émotions négatives. Ici,

-lorsque le cortex préfrontal latéral est fonctionnel et non stimulé, le participant ne présente pas de réaction lors de la visualisation des visages ;

-lorsque le cortex préfrontal latéral est inhibé par stimulation, les émotions submergent le participant plus fréquemment et plus intensément. Et cet effet semble perdurer au moins 3 jours : en dehors du laboratoire, les participants présentent toujours cette susceptibilité émotionnelle négative.

Soulager par la méditation : la méditation en pleine conscience a déjà été documentée comme une thérapie efficace pour améliorer la régulation et la connectivité de l'émotion entre le cortex préfrontal et les zones centrées sur l'émotion, dont l'amygdale. En comprenant la relation de causalité entre ces zones du cerveau, les scientifiques seront capables d'adapter encore mieux ces interventions pour cibler ces zones et permettre la récupération du bien-être.

Ici, l'expérience démontre le rôle causal du cortex préfrontal dans la régulation du comportement émotionnel et appelle à développer des stratégies capables de favoriser l'engagement préfrontal pour mieux réguler l'émotion. 2 voies sont donc particulièrement suggérées, la stimulation magnétique transcrânienne et la méditation en pleine conscience. Les chercheurs travaillent d'ailleurs aujourd'hui à suivre par scan comment les pratiques contemplatives peuvent modifier les retombées émotionnelles.

June 2017 Inhibition of Lateral Prefrontal Cortex Produces Emotionally Biased First Impressions: A Transcranial Magnetic Stimulation and Electroencephalography Study

Plus d'études sur l'Emotion
Retrouvez aussi toute l'actualité médicale et scientifique en Psychologie sur Neuro Blog

Autres actualités sur le même thème